Un quart de salariés en plus travaillant à l’étranger pour des entreprises belges

Le nombre d’employés travaillant à l’étranger pour des entreprises en Belgique a augmenté de 25% en 2020, selon un rapport du cabinet RH SD Worx vendredi.

Il a fait état d’une augmentation de 16% du nombre de Belges travaillant à l’étranger et d’une augmentation de 34% du nombre d’employés d’autres nationalités travaillant au-delà des frontières pour des entreprises basées en Belgique.

« Même dans un an où la crise des coronavirus a durement frappé, nous assistons à une augmentation de l’emploi international parmi les employeurs belges », a déclaré Greet Joos, directeur régional de SD Worx Belgique dans un communiqué de presse. Les entreprises l’ont fait pour se rapprocher de l’étranger. marchés.

Nouvelles connexes

Les cinq principales nationalités étrangères des employés travaillant pour ces entreprises sont le français, qui est le plus représenté (19,8%), le néerlandais (9,41%), le japonais (8,4%), l’italien (7,47%) et l’indien (7,03%).

Le nombre de Britanniques travaillant à l’international pour des entreprises belges, en revanche, continue de baisser.

Une grande partie de l’emploi international en 2020 a été réalisée sur la base du télétravail, ce qui a permis à de nombreux salariés étrangers et belges de continuer à travailler dans leur pays d’origine dans le cadre de l’emploi international pour les entreprises belges, malgré les problèmes de mobilité internationale, en particulier au début de la pandémie.

Les chiffres montrent une augmentation de 27% du nombre d’employeurs qui recrutent activement à l’international, les PME jouant un rôle de premier plan à cet égard.

«Au début du lock-out, on a vu des signes de paralysie ou un arrêt du lancement de nouveaux dossiers internationaux pour les salariés travaillant à l’étranger. Aujourd’hui, nous avons vu de nombreuses demandes de PME belges pour de nouveaux emplois internationaux », a déclaré Joos.

READ  Macron de France augmente ses dépenses de cybersécurité après des attaques

En 2020, la plupart des salariés étrangers en Belgique (55%) étaient employés comme expatriés et étaient donc soumis au statut fiscal spécial des cadres étrangers.

Lauren Walker
Le Brussels Times

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here