Action contre le groupe criminel qui a volé des centaines de voitures en France à l’aide de logiciels frauduleux | Eurojust

Soutenues par Eurojust et Europol, les autorités françaises, en collaboration avec la Lettonie et l’Espagne, ont pris des mesures contre un groupe criminel organisé (OCG) qui a utilisé un logiciel frauduleux pour dupliquer des clés et voler des voitures en France. Dans une action coordonnée menée dans les trois pays concernés, seize suspects ont été arrêtés et vingt-deux lieux perquisitionnés.

Les suspects auraient produit et utilisé des logiciels frauduleux pour voler des véhicules en dupliquant les clés de contact des véhicules. Commercialisé comme une solution de diagnostic automobile, l’outil a pu remplacer le logiciel d’origine des véhicules ciblés sans respecter le protocole et sans la clé d’origine.

Les auteurs de l’escroquerie ont continué de mettre à jour et d’adapter leurs logiciels, pour contrer les mesures mises en place par les entreprises pour renforcer la sécurité de leurs véhicules.

Lors d’une journée d’action coordonnée par Eurojust le 10 octobre, 16 suspects ont été arrêtés en France, dont des cadres de l’entreprise qui a produit le logiciel. Au total, vingt-deux emplacements ont été fouillés dans les trois pays concernés.

Clés de voiture numériques

En France, plus de 100 000 €, 12 comptes bancaires, des biens immobiliers et 3 voitures de luxe ont été saisis, ainsi que le nom de domaine du site.

Le dossier a été ouvert à Eurojust par les autorités françaises en septembre 2022. L’Agence a activement facilité la coopération judiciaire transfrontalière entre les autorités nationales concernées, y compris l’organisation de la journée d’action commune.

Europol soutient l’enquête depuis mars 2022 en fournissant une analyse approfondie et la diffusion de paquets de renseignements à chacun des pays concernés. Deux réunions opérationnelles ont eu lieu. Un bureau mobile d’Europol a également été déployé en France pour la journée d’action.

READ  Paysage de saison moderne Relief de Belgique

Les autorités suivantes ont participé aux opérations :

  • France : PPO JUNALCO (Pôle Juridiction Nationale de Lutte contre le Crime Organisé-Cybercriminalité) avec l’implication des PPO de Lyon, Montpellier, Lille, Douai, Boulogne-sur-Mer, Marseille, Bobigny et Grenoble ; C3N (Gendarmerie Nationale) et Sections de Recherche des Gendarmes de Lille, Versailles, Lyon, Marseille et Paris.
  • Lettonie : Département de la coopération internationale du Département central de la police criminelle de la police d’État lettone et 3e unité du 2e Bureau du Département de la police criminelle de la région de Riga Département de la police d’État lettone (vol de voiture).
  • Espagne : Tribunal d’instruction no. 2 à Palma de Majorque et la Section de Coopération Internationale de l’OPP des Îles Baléares.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here