Corinne Deacon, après la victoire des Azzurri contre le Kazakhstan: “Je ne suis pas celle qui pollue l’atmosphère”

Ce cours se termine par une carte, est-ce la fin que vous attendiez?
Oui, soirée parfaite. On a vu une France sérieuse, qui a bien commencé ce match. Nous avons facilité les choses, c’était un objectif. Beaucoup de buts, une dizaine de buteurs différents, c’est toujours intéressant, ça veut dire que l’équipe était inquiète. Il n’y avait pas de photos entre les deux équipes, mais le sérieux de cette équipe de France est à noter. Nous avions hâte de terminer les qualifications sur une note positive, même après les qualifications vendredi. Le deuxième objectif n’était pas de prendre un but.

Pouvons-nous apprendre de ce match?
Il y a toujours. Nous avons bien commencé le jeu. Cela m’a permis de donner du temps aux jeunes joueurs. Il y a toujours des choses positives à apprendre de ce type de jeu.

Vous avez annoncé un beau chiffre d’affaires dans ce match, avec des joueurs qui joueront bientôt en Ligue des champions. Pourquoi avoir choisi de garder Marie-Antoinette Katoto, de la garder en confiance?
Il n’était pas le seul à le suivre, il y avait Grace Geyoro, Amel Majri. Il y avait effectivement un turn-over mais je voulais garder une certaine stabilité par rapport au dernier match. Ce sont des choix, il n’y a pas d’arrière-pensées, l’important est que la France se porte bien, qu’elle continue de gagner, ce soir c’est fait. (Mardi).

«Pour ma part, je fais mon travail, je fais des choses. Après, ça te plait ou pas “

READ  Lionel Messi se dirige-t-il vers la France? La star de Barcelone photographiée avec le maillot du PSG en couverture de France Football

Quel sera votre travail d’ici la prochaine réunion? Y aura-t-il un nouveau dialogue avec les joueurs, en particulier avec les mécontents?
Pour moi ça suivra la fin du championnat, il reste encore deux jours à Noël. Je vais bien préparer le prochain cours, et je vais bien l’analyser d’un point de vue sportif. Il sera temps pour moi de penser au reste. Mais au moment où les résultats sont sur le terrain, c’est déjà satisfaisant. Vous devriez voir le verre à moitié plein.

Sera-t-il important de faire en sorte que cette atmosphère soit moins polluée?
Ce n’est pas moi qui pollue l’atmosphère. Pour ma part, je fais mon travail, je fais des choses. Après, ça te plait ou pas, ça marche ou pas. Ce que je peux vous assurer, c’est que mon travail est d’amener cette équipe de France au plus haut niveau. Mon premier objectif était de me qualifier pour l’euro, c’est tout. Pour le reste je me donnerai du temps, je penserai à l’avenir, mais un peu plus tard. “

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here