Covid: le ministre belge révèle les prix des vaccins, au grand dam de Bruxelles

BOULETTE – Un ministre belge a tweeté les prix des vaccins Covid-19, qui jusque-là étaient restés confidentiels. C’est ainsi que la Commission européenne a rappelé ce vendredi l’importance du respect de «l’obligation» de discrétion.

1,78 € par dose d’AstraZeneca, 6,95 € pour le vaccin Johnson & Johnson, 7,56 € pour celui de Sanofi / GlaxoSmithKline, 12 € pour celui développé par Pfizer / BioNTech, 10 € pour la dose de vaccin Curevac, et 14,72 € pour Moderna. C’est ce que nous avons pu lire dans le tableau, tweeté jeudi 17 décembre par la secrétaire d’État belge en charge du budget Eva De Bleeker, qui représente le détail des sommes promises par son gouvernement aux producteurs pour chacun des six vaccins commandés, avec le prix. pratique uniforme dans l’UE.

Alors qu’il a rapidement supprimé son tweet, des captures d’écran ont été prises et le contenu est toujours visible ce vendredi. “Je voulais être transparent, peut-être un peu trop transparent”, avoua-t-il devant les députés belges. Cette erreur a embarrassé la Commission européenne, qui a rappelé vendredi que la confidentialité devait être exigée à ce sujet.

Toutes les informations sur

Vaccin contre Covid-19: espoir, questions

La confidentialité, “une obligation très importante”

“Tout ce qui concerne les informations comme le prix des vaccins est couvert par la confidentialité, c’est une obligation très importante”, a déclaré Stefan De Keersmaecker, porte-parole de l’exécutif européen, lors de la conférence de presse quotidienne à Bruxelles. “C’est une exigence contractuelle” dans le cadre des commandes déjà transmises aux groupes pharmaceutiques, a assuré le chef du porte-parole Eric Mamer, soulignant que ce dernier avait obtenu le respect de cette règle partout dans le monde.

READ  SOLUTIONS 30 ne fera plus écho aux "revendications et questions déformées"

Lire aussi

  • Vaccins: les contrats entre la Commission européenne et les laboratoires sont-ils secrets?
  • Vaccins: les élus seront-ils appelés à revoir les contrats entre l’UE et les laboratoires?

La divulgation des prix payés en Europe expose la Commission à des difficultés avec les sociétés pharmaceutiques. Confidentialité “est dans l’intérêt de l’entreprise [déjà sous contrat, ndlr] mais aussi dans l’intérêt des négociations en cours avec d’autres sociétés, avec d’autres développeurs de vaccins “, a poursuivi Stefan De Keersmaecker. Pfizer Group a rappelé que les prix étaient “couvert par une clause de confidentialité prévue dans le contrat avec la Commission”, selon un porte-parole de Pfizer Benelux contacté par l’agence belge. En comparant les éléments connus, le Washington Post estime que le vaccin Pfizer est vendu à un prix inférieur en Europe qu’aux États-Unis.

La communication de ce tableau qui devrait rester confidentiel a eu lieu lors d’un débat budgétaire intense, tandis qu’Eva De Bleeker a été critiquée par les députés de l’opposition pour le manque de ressources mises à disposition par l’Etat belge pour l’achat de vaccins.

Sur le même sujet

Articles les plus lus

L’évanouissement dix minutes après l’injection, comme l’a fait l’infirmière, discrédite-t-il le vaccin?

EN DIRECT – Covid-19: la France dépasse le seuil des 60000 décès

VIDEO – “Un moment d’abandon et de malchance”: Macron évoque sa contamination par Covid

La visite surprise de Nathalie Marquay, épouse de Jean-Pierre Pernaut sur le tournage de TF1

READ  La France propose des incitations financières

REVIVEZ – Dernières actualités pleines d’émotions et de surprises pour Jean-Pierre Pernaut: les coulisses de cette journée

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here