Cyclisme: Le Cyclisme-Tour de perd alors que les coureurs français cherchent une victoire d’étape insaisissable

MENDE, France (Reuters) – Avec seulement sept étapes restantes dans la course de cette année, les coureurs français sont confrontés à la perspective embarrassante de terminer le Tour de France sans victoire d’étape pour la troisième fois seulement depuis la création de l’événement en 1903.

Alors que Romain Bardet, quatrième du général, se bat pour le podium à Paris et que David Gaudu peut encore espérer terminer dans les cinq premiers du classement, aucun des 27 Français restants, à l’exception de Thibaut Pinot, n’apparaît en position de remonter … vos bras en fête.

Pinot, un podium de 2014 qui a terriblement failli remporter le Tour en 2019 avant d’abandonner sa blessure deux jours avant le défilé des Champs Elysées, a terminé quatrième à Châtel et troisième à Mende samedi.

Le coureur Groupama-FDJ est sur le Tour sans ambition de titre après avoir été gêné pendant deux ans par des blessures et va encore remporter une étape dans les Pyrénées.

Gaudu, son chef d’équipe, ou Bardet ne seront pas autorisés à courir et sont un cran en dessous des deux meilleurs coureurs de la course, le détenteur du maillot jaune Jonas Vingaard du Danemark et le champion en titre de Slovénie Tadej Pogacar.

Seulement deux fois auparavant, en 1926 et 1999, les favoris locaux avaient atteint Paris les mains vides.

Le champion du monde Julian Alaphilippe est le dernier pilote français à avoir remporté le Tour après avoir remporté la manche d’ouverture l’an dernier. Depuis lors, les locaux ont traversé 34 étapes sans victoire – la pire performance de tous les temps.

READ  Le PSG limoge Thomas Tuchel

Mais cette année, il ne participera pas à la course après avoir subi plusieurs blessures lors de la classique Liège-Bastogne-Liège en avril.

« Alaphilippe n’est pas là et il lui manque beaucoup », a déclaré le manager d’AG2R-Citroën Vincent Lavenu.

« Trois coureurs danois ont déjà gagné cette année mais aucun Français. Jusqu’à la fin du Tour, nous devons trouver des opportunités pour mettre plus de coureurs en fuite. »

Rejoindre un groupe d’échappés semble être le seul espoir des Français car ils ne peuvent pas rivaliser avec Vingegaard et Pogacar en montagne et cette année aucun spécialiste du sprint de haut niveau n’est présent dans aucune équipe en l’absence d’Arnaud Demare.

Christophe Laporte, qui est aussi un sprinteur décent, court pour l’équipe Jumbo-Visma de Vingaard et a été affecté aux travaux ménagers sur les étapes plates.

« C’est difficile à expliquer. Il faut être fort mais aussi avoir de la chance », a déclaré Laporte.

« On voit des coureurs français qui sont forts mais ils n’ont pas beaucoup de chance. Je pense aussi que ces temps-ci c’est toujours le même qui gagne. (Belge) Wout (van Aert), (Tadej) Pogacar, Jonas (Vingegaard).

« Il faut être de plus en plus fort pour gagner et je pense que nous ne sommes pas les meilleurs en montagne. Les Français doivent courir. »

L’une de leurs meilleures chances se présentera peut-être dimanche, lorsque la 15e étape emmènera le groupe de Rodez à Carcassonne sur un parcours cahoteux de 202,5 ​​km.

(Reportage par Julien Pretot; Montage par Ken Ferris)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here