Durbridge apporte la joie australienne avec la longue incursion en échappée du Tour de France

Après la deuxième place de son coéquipier Michael Matthews hier, Durbridge a terminé dans la première pause d’aujourd’hui, qui s’est correctement réglée après une série de mouvements infructueux dans un autre départ rapide pour le groupe.
Durbridge faisait partie d’un groupe de 10 coureurs qui ont rejoint l’attaquant solo Simon Geschke (Cofidis) après 50 km de course, dont Mads Pedersen et Giulio Ciccone (tous deux Trek-Segafredo), Kasper Asgreen (QuickStep-AlphaVinyl), Imanol Erviti (Movistar), Vegard Stade Laengen (UAE Team Emirates), Cyril Barthe (B&B Hotels), Lennard Kämna et Maximilian Schachmann (tous deux Bora-Hansgrohe) et Dylan Teuns (Bahrain-Victorious).
Le grand homme d’Australie-Occidentale a déclaré que ce n’était pas exactement la stratégie pour lui de s’enfuir, mais qu’il s’est retrouvé là-bas en essayant de travailler pour ramener les attaques de l’avant du peloton.

« Le plan était de mettre Nick Schultz ou Michael Matthews en pause », a déclaré Durbridge. SBS après l’étape. « Mais au final, c’était à nouveau si rapide depuis le début.

« Nous [the big guys] nous étions juste en train de couvrir les mouvements en essayant de nous assurer que cela continuait, et je me suis juste éclipsé et je suis entré dans le mouvement, et à partir de là, c’était aux grimpeurs de me laisser tomber. « 
Après 70 kilomètres, le groupe avait deux minutes et demie d’avance sur le peloton, jusqu’à ce que UAE Team Emirates prenne la tête par le maillot jaune Tadej Pogacar et conserve la tête à environ deux minutes pour le reste de l’étape.
Kamna attaquait alors avec Schachmann au volant pour scinder le groupe à 73 kilomètres de l’arrivée, Durbridge étant le seul à suivre le duo BORA avant que Geschke et Teuns ne se retrouvent avant le sommet du Col de Grosse Pierre.
Barthe et Erviti se sont réunis à la base du Col des Croix pour porter l’échappée à sept en frappant La Super Planche Des Belles Filles avec une minute et 43 secondes d’avance sur le groupe arrière.

Durbridge a réussi à résister à la montée monstrueuse jusqu’à ce que Kamna et Teuns aient lancé les 7 derniers kilomètres, affichant leurs compétences d’escalade les plus naturelles. Kamna a continué à être terriblement proche de remporter l’étape en solo, capturé par Pogacar et Jonas Vingaard (Jumbo-Visma), le premier à remporter sa deuxième victoire d’étape consécutive.

« Je pense que j’ai plutôt bien joué mes cartes », a déclaré un optimiste de Durbridge à propos de ses efforts ce jour-là.
« J’ai couvert quelques mouvements quand les gars de BORA sont partis. Quand nous sommes arrivés au fond, je savais que nous n’avions que moins de 2 minutes et j’ai pensé que ce ne serait probablement pas assez de temps.
« Mais j’ai décidé de tout donner juste pour me faire prendre dans les 4 derniers kilomètres et j’ai donné un virage.
« Étape du Tour de France, journée fantastique, c’est une arrivée tellement épique. Je peux être content de mes jambes et nous y retournerons demain, j’ai apprécié ma journée, c’était spécial. »

Le Tour de France se poursuit avec l’étape 8, un parcours de 186 km de Dole à Lausanne, en Suisse. Regardez le Tour de France sur SBS et SBS On Demand à partir de 21h30 et 20h55 AEST sur le SBS SKODA Tour Tracker.

READ  Garner ensuite ? 6 joueurs qui sont devenus des habitués de Man Utd après un prêt à l'extérieur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here