Nous avions interrogé, en avril, le comité tricolore sur la situation de nos compatriotes aux USA.

Premier réseau français de la région de Washington DC Créée il y a plus de 20 ans, cette fédération d’associations françaises basée dans la région anime la communauté à travers de nombreux événements et activités tout au long de l’année. . Aujourd’hui, alors que le trafic transatlantique n’a toujours pas retrouvé sa fluidité d’avant février 2020, la crise économique frappe l’Etat-continent, Eve Chauchard, présidente de la Comité tricolore fait un premier bilan pour les lecteurs du site Lesfrancais.press

Le Comité tricolore – Solidarité française en action à Washington DC

Lesfrancais.press: Les USA sont au cœur de la pandémie. Difficultés liées à la couverture sociale, faible couverture face au chômage ou au risque de faillite, comment les expatriés français aux USA surmontent-ils cette épreuve?

De nombreux Français travaillent directement ou indirectement dans les secteurs les plus touchés de l’économie: restauration, événementiel, tourisme. Nous déplorons donc de nombreux cas de pertes d’emplois ou de faillites. Certains Français ont eu accès à l’aide américaine, mais pas tous. Le Comité Tricolore, en collaboration avec les services sociaux du consulat de Washington DC, vient en aide à ceux qui n’y ont pas accès. Même pour ceux qui ont accès à l’aide américaine, l’inquiétude pour l’avenir est énorme car cette aide est expirée. Alors que je réponds à vos questions, le Congrès délibère sur l’extension de cette aide.

Les Français qui ont pu aussi se mobiliser pour aider les Américains. Le Comité Tricolore, en partenariat avec l’Ambassade de France, a organisé des distributions de repas par nos Chefs Français de la région pour une auberge de jeunesse et pour les hôpitaux.

Lesfrancais.press: Comme vous le savez, le gouvernement a mis en place un plan d’urgence pour les Français vivant à l’étranger. Complexe, lourd sur le plan administratif et mal relayé par les consulats, il a été peu utilisé (2% des sommes allouées ont été dépensées le 15 juillet). Voyez-vous que le relaxations décrétées cet été ont facilité depuis l’aide aux compatriotes en difficulté? Eclairé par les retours de votre association, pensez-vous que ce soit la bonne manière de ne pas abandonner un seul Français au monde?

Notre association était bien informée de la possibilité d’obtenir cette année une subvention exceptionnelle pour faire face à notre situation et nous l’avons obtenue. Cela nous permet seulement de couvrir deux mois d’aide à nos bénéficiaires, mais apprenant qu’il restait un certain budget, j’ai demandé des fonds supplémentaires. J’attends la réponse.

Evidemment, le comité tricolore espère que non seulement le français sera abandonné. Nous attendons des demandes d’aide supplémentaire en début d’année scolaire.

Le Comité Tricolore organise généralement des événements en collaboration avec des restaurants de la région afin de récolter des fonds pour notre mission caritative. Ces événements permettent également de promouvoir des restaurants, majoritairement français ou gérés par des français, mais pas seulement. Cette année, nous ne pouvons pas collecter de fonds de cette façon et c’est pourquoi nous avons besoin d’une subvention pour ne pas avoir à abandonner nos bénéficiaires.

Nous avons également fait d’énormes efforts sur nos réseaux sociaux et autres moyens de communication pour récolter des fonds grâce à une campagne de dons, avec un certain succès. Cependant, les résultats sont en deçà de nos attentes car le public est recherché de tous côtés – théâtres, salles de spectacle, restaurants, magasins, particuliers sur Gofundme, tous ont besoin de contributions pour survivre. Nous continuons sur cette voie et sommes très reconnaissants de la générosité que nous avons constatée et espérons qu’elle se poursuivra. (Suivez ce lien pour contribuer)

Lesfrancais.press: Les Français sur place sont nombreux à exercer des activités professionnelles liées au tourisme, à la restauration et aux arts de vivre. Les entreprises fondées par des expatriés ont-elles su se réinventer? Que pensez-vous de la proposition du sénateur Jacky Deromedy qui souhaite mettre en place un plan de soutien aux entreprises créées par des Français à l’étranger?

Il existe de nombreux exemples d’entreprises qui ont su s’adapter ou se réinventer. De nombreux restaurants sont passés à la livraison et à emporter. Cela ne leur permet pas d’occuper tous leurs salariés mais au moins une partie de celui-ci et surtout cela leur permet de continuer à faire leur métier pour lequel ils ont souvent une vraie passion. Ils proposaient parfois des menus spéciaux pour certaines occasions avec un bon succès.

D’autres ont développé les ventes aux particuliers et la livraison alors qu’avant le COVID-19, ces sociétés vendaient davantage aux restaurants, aux sociétés événementielles ou aux traiteurs. Cela nécessite une refonte complète des structures marketing et d’entreprise et même repenser l’offre de produits. L’un des avantages des États-Unis est que cette grande réactivité est possible car la réglementation est plus légère.

Le comité tricolore a produit une vidéo qui répond très bien à votre question! :

Du Comité Tricolore: Comment les Chefs français réagissent-ils au COVID 19?
Les chefs français de la région de DC et les professionnels de l’industrie alimentaire nous parlent de l’impact du COVID 19, comment ils survivent alors que les restaurants ont reçu l’ordre de fermer, à quoi ressemblera l’industrie alimentaire après la crise et que feront-ils différemment si COVID 19 arrivait arrière. Vidéo: © 2020 Comité Tricolore Tous droits réservés

En plus de la vidéo, nous avons beaucoup fait pour faire connaître ces initiatives, notamment auprès de nos partenaires ou chefs français. Notre site Web propose la liste des restaurants ou magasins d’alimentation en ligne. Des partenariats ont également été créés, comme la préparation d’une choucroute par un restaurant français pour un événement de téléconférence de création de notre dernier membre, l’Association Alsace Washington DC. Ces partenariats offrent des opportunités de communication et nous espérons que les restaurants ainsi valorisés sortiront plus facilement de la crise.

L’un des secteurs les plus touchés, les événements, est dans une situation très grave. Le fait de se rendre à des événements et à des concerts par visioconférence ne peut en aucun cas compenser leurs pertes. J’ai entendu l’un de leurs représentants dire que si la fermeture se poursuivait pendant six mois, 90% d’entre eux pourraient fermer définitivement. De nombreux Français sont impliqués dans ce secteur car leur savoir-faire est extrêmement apprécié, pour ne pas dire irremplaçable: organisation de beaux galas, fourniture de bons vins, traiteurs haut de gamme.

Dans l’article que vous avez publié sur les nouvelles mesures d’accompagnement des entreprises françaises à l’étranger, vous avez évoqué les Alliances françaises. Celui de Washington est l’un de nos membres. En effet, l’Alliance française a été durement touchée. Là aussi, un énorme effort a été fait pour proposer des formations aux particuliers et aux entreprises ainsi que des événements en ligne. Cependant, tous les revenus habituels générés par les événements de collecte de fonds ont disparu. Il en va de même pour la FACC, la chambre de commerce franco-américaine.

Le Comité tricolore espère donc que le plan de soutien réussira rapidement..

Lesfrancais.press: La crise liée au Covid-19 marquera l’année 2020. Autre événement cette année dans votre pays hôte, l’élection du président américain. Alors que la France et les Français en général sont opposés à Donald Trump, pensez-vous que cette opinion est partagée par la majorité des expatriés français aux USA? Que peuvent-ils attendre d’un nouveau mandat de l’actuel président ou de celui de l’un de ses challengers?

J’ignore l’opinion de la majorité des Français sur les élections car il n’y a pas de sondage à ma connaissance. De plus, la campagne bat son plein et les choses changent rapidement en fonction de l’actualité. Par exemple, l’annonce du choix du vice-président de Joe Biden, Kamala Harris, n’est intervenue que le 11 août.

Je pense que les Français attendent le retour au plein emploi, le facteur le plus important pour sortir les gens de la grande pauvreté et de la dépendance.

Les Français sont souvent surpris par la très faible centralisation du gouvernement américain, un État fédéral où la constitution donne aux États une grande liberté de gestion, y compris en ce qui concerne la lutte contre la propagation du COVID-19. Ils peuvent espérer une plus grande harmonisation des efforts pour une plus grande efficacité.

Lesfrancais.press: Enfin pour conclure, vous avez pu vous rendre en France pour vos vacances. Ce n’était pas le cas de tous nos compatriotes. Alors que la polémique sur les tests PCR a ponctué tout l’été, avec une première obligation pour le 1er août puis le 6 août avant enfin le 17 août.

Comment voyez-vous l’avenir des voyages transatlantiques? Comprenez-vous les mesures prises de part et d’autre de l’océan? N’y a-t-il pas un risque que les continents s’isolent les uns des autres? Comment maintenir le lien avec la nation dans ces conditions, renforcées par la crise que traverse actuellement l’enseignement français à l’étranger?

Au fur et à mesure que je vous réponds, les obligations se durcissent: fin du délai de grâce pour le test COVID obligatoire, porter un masque dans les rues animées etc … Je ne peux donc pas être très optimiste quant à la reprise des voyages et du tourisme même si j’adorerais être! Beaucoup de gens sont très frustrés et déçus d’avoir dû annuler beaucoup de voyages, moi y compris. J’étais censé faire un rafting de 13 jours dans le Grand Canyon… reporté à 2021!

On comprend les mesures prises tout en regrettant le manque de clarté (comme dans l’épisode du test obligatoire PRC qui n’est pas encore mis en œuvre de manière satisfaisante) et aussi certaines différences de traitement incompréhensibles. Par exemple, des avions complètement pleins sont autorisés à voler – j’en ai fait l’expérience – mais la réouverture du secteur événementiel est interdite, même à capacité très réduite.

J’espère donc qu’il y aura un effet de rattrapage post-COVID qui permettra à l’industrie du tourisme de renaître de ses cendres. Mais pour cela, il faut avoir les moyens de voyager, la priorité est donc la reprise de l’économie aux USA comme en France. Nous espérons tous l’arrivée d’un vaccin efficace, peut-être la seule solution pour reprendre une vie normale et retrouver nos théâtres, restaurants et événements!

READ  Le rappeur Ademo est détenu pour "consommation de drogue", "outrage" et "rébellion"