France : Les lauréats des Oscars se sont coupés les cheveux pour les manifestants iraniens | Ap-divertissement

PARIS (AP) – Les acteurs oscarisés Marion Cotillard et Juliette Binoche, ainsi que d’autres stars françaises du cinéma et de la musique, se sont rétablis couper les mèches de leurs cheveux dans une vidéo publiée mercredi en soutien aux manifestants en Iran.

« Pour la liberté », a déclaré Binoche en coupant une grande poignée de cheveux sur le dessus de sa tête avec une paire de ciseaux avant de les agiter devant la caméra.

La vidéo, avec le hashtag HairForFreedom, arrive avec l’Iran submergé par les manifestations anti-gouvernementales. Ils ont été déclenchés par la mort de Mahsa Amini, 22 ans, après son arrestation pour avoir prétendument violé le code vestimentaire strict de la République islamique.

Certains des manifestants iraniens ont publiquement coupé des mèches de cheveux pendant les manifestations et le geste s’est répandu.

Des images de femmes se coupant les cheveux ailleurs pour montrer leur solidarité avec les femmes iraniennes sont devenues virales : du chanteur turc Melek Mosso sur scène la semaine dernière, aux femmes au Liban et en Syrie, au député suédois Abir Al-Sahlani dans les couloirs du Parlement européen à Strasbourg mardi. Un musée à Rome collectionne des mèches de cheveux à présenter à l’ambassade d’Iran.

« Pour les femmes, se couper les cheveux en Iran est une forme de protestation… un symbole de l’opposition au hijab obligatoire », a déclaré Dorna Javan, politologue iranienne basée en France et spécialiste de l’Iran. Un tel geste visuel est un moyen pour les femmes du monde entier de se rallier au sort des femmes iraniennes, a-t-elle ajouté.

READ  Vendôme Pictures, producteur de "CODA" basé à Paris et Los Angeles, lance la division Doc et embauche l'ancien duo Amazon France et Velvet Film

La vidéo de Cotillard, Binoche et de dizaines d’autres femmes se coupant les cheveux a été publiée sur un compte Instagram, « soutienfemmesiran », qui se traduit par « femmes solidaires en Iran ».

« Ces femmes, ces hommes demandent notre soutien. Leur courage et leur dignité nous obligent », lit-on dans un post avec la vidéo.

« Nous avons décidé de répondre à l’appel qui nous est adressé en coupant nous-mêmes certaines de ces serrures. »

Certaines des autres femmes qui ont participé comprenaient les actrices Charlotte Rampling et Charlotte Gainsbourg, qui a également été filmée en train de couper une mèche de cheveux de la tête de sa mère, la chanteuse Jane Birkin.

Ce geste hautement symbolique fait également écho à l’histoire et au folklore iraniens dans lesquels, pour les femmes, se couper les cheveux est un signe de protestation. Le Shahnameh (« Le Livre des Rois »), une épopée nationale de l’Iran, de l’Afghanistan et du Tadjikistan écrite par le poète persan Ferdowsi entre 977 et 1010 après JC, fait référence à une princesse qui se coupe les cheveux pour protester contre la mort du mari considérée comme injuste .

« Les femmes qui se coupent les cheveux est une ancienne tradition persane que l’on retrouve également à Shahnameh, lorsque la fureur est plus forte que le pouvoir de l’oppresseur », a tweeté Shara Atashi, une écrivaine iranienne basée au Pays de Galles.

Le chercheur Javan l’a décrit comme un « geste bienveillant » et a appelé à une action politique plus forte de la communauté internationale pour soutenir les manifestants iraniens.

« On ne peut pas réduire la lutte des femmes iraniennes pour leurs droits – qui remonte à la seconde moitié du XIXe siècle – à l’acte de se couper les cheveux », a-t-elle déclaré. « Mais ces vidéos virales sont un moyen de donner à leur lutte un impact international. »

READ  Rapports: Hong Kong arrête des cardinaux catholiques romains et d'autres

Cette histoire a été corrigée pour rétablir l’orthographe correcte du nom de famille du législateur suédois Abir Al-Sahlani.

Copyright 2022 Associated Press. Tous les droits sont réservés. Ce matériel ne peut être publié, transmis, réécrit ou redistribué sans autorisation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here