Mercredi 20 janvier 2021

L’idée d’interdire les voyages non essentiels à l’étranger gagne du terrain au sein du gouvernement fédéral belge, ont déclaré plusieurs sources à l’issue d’une réunion mercredi.

Alors que l’interdiction des déplacements non essentiels lundi pour lutter contre la propagation des variantes les plus infectieuses de Covid-19 semblait peu probable, les nouvelles infections semblent avoir changé la donne et mis l’interdiction sur la table, rapporte la Belgique.

Mercredi soir, le Premier ministre Alexander De Croo a également déclaré à VRT NWS qu’il souhaitait mettre en œuvre une interdiction temporaire des voyages non essentiels, tels que le tourisme, et qu’il fera une proposition lors du sommet européen de jeudi.

«Lorsque vous voyagez, vous portez le virus dans votre valise», a-t-il déclaré, ajoutant que «nous devons protéger la bonne position dans notre pays».

“En Belgique, nous avons fait un effort concerté pour maîtriser le coronavirus”, a déclaré une source du gouvernement fédéral. Le matin.

Nouvelles connexes:

«Nous voulons maintenant protéger cet effort en interrompant temporairement et délibérément les voyages non essentiels. De cette manière, vous envoyez également un signal à votre population que tout le monde doit respecter les règles et que personne ne peut partir en vacances. “

La mise en œuvre précise de cette mesure est cependant une énigme, car la définition des déplacements non essentiels et l’application de la mesure ne sont pas simples.

L’interdiction nécessite des accords avec les régions, et les autorités veulent également éviter certains effets secondaires comme le blocage des marchandises dans un pays voisin.

READ  Début des traversées semi-autonomes à bord d'un navire à courte distance en Belgique

Pour plus de clarté: aucune décision n’a encore été prise, car le gouvernement attend un sommet européen jeudi, où les dirigeants de l’UE tenteront de s’entendre sur des mesures pour arrêter la pandémie.

Vendredi, plusieurs des principaux ministres du gouvernement fédéral se réuniront de nouveau devant le Comité consultatif plus tard le même jour.

Mise à jour: Cette histoire a été mise à jour pour inclure les commentaires du Premier ministre Alexander De Croo.

Maïthé Less
Le Brussels Times