La commission adopte la clause qui soumet plusieurs entreprises au projet de loi 101

La commission examinant le projet de loi 96 prend de l’ampleur et progresse plus rapidement dans les clauses de la législation. Mercredi, ils ont adopté l’article stipulant que les sociétés de droit fédéral seront liées par la loi.

Contenu de l’article

QUÉBEC – Deux clauses controversées étendant la Charte de la langue française aux petites entreprises et aux sociétés de droit fédéral du Québec se sont rapprochées de la loi.

Publicité 2

Contenu de l’article

La commission législative chargée d’examiner le projet de loi 96 révisant article par article l’article a approuvé mercredi à l’unanimité l’article portant sur les sociétés fédérales.

Et en fin de compte, il a appuyé la clause selon laquelle les petites entreprises, de 25 à 49 employés, devraient être assujetties à la loi 101. L’opposition libérale s’est opposée à la section sur les petites entreprises, mais les députés de la Coalition Avenir Québec ont utilisé la majorité pour le faire passer.

Le lobby des affaires du Québec s’est également prononcé contre les nouvelles règles lorsqu’il a comparu devant le comité lors des audiences publiques sur le projet de loi 96. Ils ont dit que cela signifierait plus de paperasse et de complications pour eux et pourrait faire sortir les entreprises du Québec.

Simon Jolin-Barrette, le ministre responsable de la langue française, a décrit la décision commerciale fédérale comme une grande victoire pour les travailleurs québécois et a averti des entreprises comme Air Canada qu’elles feraient mieux de se préparer pour le jour où la loi sera adoptée dans son intégralité.

READ  Les demandes de chômage pourraient révéler des preuves supplémentaires d'une reprise: mises à jour en temps réel

Publicité 3

Contenu de l’article

«Le régime linguistique qui doit être appliqué au Québec est la loi 101», a déclaré Jolin-Barette au comité peu après le vote. « Les travailleurs québécois ont le droit de travailler en français et ils ont tous les mêmes droits; qu’ils travaillent pour une entreprise de compétence fédérale ou de compétence québécoise.

Il a poursuivi en disant que, compte tenu du déclin du français étant « en danger » en milieu de travail, « il est tout à fait légitime pour la nation québécoise » de s’assurer que les lieux de travail au Québec travaillent en français.

Soumettre les entreprises de droit fédéral comme les banques et Via Rail aux lois québécoises sur la langue du travail est l’une des clauses les plus controversées de la loi de 200 articles.

Ottawa prétend cependant avoir sa propre formule pour améliorer le niveau de français en milieu de travail et affirme que les entreprises québécoises pourront choisir d’appliquer la loi 101 ou d’utiliser la nouvelle Loi sur l’usage du français dans les entreprises privées de régie fédérale qui est incluse dans les réformes de la loi sur les langues officielles, le projet de loi C-13, présenté en mars.

Publicité 4

Contenu de l’article

Le projet de loi C-13 et le projet de loi 96 sont devant les comités de leurs parlements et n’ont pas encore été adoptés. La CAQ souhaite que le projet de loi 96 soit adopté avant le retrait de la législature pour l’été.

READ  Les travailleurs du Pérou se précipitent pour rouvrir le Machu Picchu après les inondations

« Notre gouvernement assumera ses responsabilités et s’assurera que les entreprises sous notre juridiction contribuent à l’effort de protection du français entrepris par le gouvernement du Québec et les communautés d’expression française », a déclaré Marianne Blondin, attachée de presse à la ministre fédérale des Langues officielles Ginette. Taylor.

Jolin-Barrette a noté que dans de nombreux cas, les entreprises à bail fédéral se sont portées volontaires pour appliquer les lois linguistiques avant l’adoption du projet de loi 96. Office québécois de la langue française offre son aide et ses conseils aux entreprises qui veulent appliquer la loi, a-t-il dit.

Publicité 5

Contenu de l’article

« J’exhorte donc les compagnies comme Air Canada à se soumettre aux règles dès maintenant car suite à la sanction de la loi 96, la loi s’appliquera », a déclaré Jolin-Barrette.

Sceptique à l’idée que certaines entreprises optent pour la loi fédérale, qu’il juge moins stricte que la loi 101, Pascal Bérubé, membre du comité du Parti québécois, a mis au défi Jolin-Barrette de produire la liste des entreprises auxquelles elles se sont volontairement conformées.

Bérubé a averti Jolin-Barrette qu’il peut espérer ce qu’il veut des entreprises sous réglementation fédérale pour appliquer la loi 101, mais il n’a aucune garantie que cela se produira.

« Le gouvernement fédéral n’a pas abdiqué ses responsabilités », a déclaré Bérubé. « Quand j’entends la ministre Petitpas-Taylor, avec tous ses pouvoirs, dire ‘non, la loi fédérale aura préséance’, que dois-je penser? »

Ottawa estime que les nouvelles protections s’appliqueraient à environ 75 000 travailleurs fédéraux, employés de sociétés fédérales qui n’appliquent pas actuellement la loi 101 à leurs opérations. Cela représente environ 1,7 % de l’effectif total.

READ  Troisième mise à jour du chèque de relance aujourd'hui: déclaration de revenus IRS, quand arrivera-t-elle, combien, 600 $ statut de Californie | Vivre

La commission chargée d’étudier le projet de loi 96 poursuivra ses travaux jeudi.

[email protected]

twitter.com/filippo

    Publicité 1

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion vivant mais civilisé et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail – vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour dans un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur suit des commentaires. Visitez notre Règles de la communauté pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster le vôtre e-mail réglages.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here