Le cinéma français connaît une mauvaise année – World of Reel

Le cinéma français connaît une mauvaise année – World of Reel

L’année dernière, j’ai annoncé 2021 comme la meilleure année depuis, sans doute, la nouvelle vague pour le cinéma français.

Les films sortis en France, et ceux présentés en avant-première dans des festivals comme Cannes et Venise, sont nombreux. On en est arrivé au point où les films français ont remporté à la fois la Palme d’Or et la Leone d’Oro.

La liste des films français de 2021 parle d’elle-même : « Titane », « Petite Maman », « Happening », « Benedetta », « Annette », « Vortex », « Bergman Island », « France », « Onoda »,  » Lost Illusions, «  » The Restless « ,  » Paris 13e « ,  » Anaïs in Love  » et  » Tout s’est bien passé « .

Cette année, c’est une toute autre histoire.

Les quatre œuvres en compétition à Cannes (Desplechin, Tedeschi, Seraille, Denis) étaient toutes absurdes. Il n’y avait même pas d’évasion dans la barre latérale Un Certain Regard.

La quinzaine d’administrateurs ne s’en sort pas mieux avec Mysius, Wincour, Faucon fournissant tous des efforts médiocres. Les critiques américains et britanniques semblaient aimer « One Fine Morning » de Mia Hansen-Love, mais les Français ne l’aimaient pas autant.

C’est maintenant à Venise, où un film qui n’est pas arrivé à Cannes pourrait concourir à Venise. En lice en ce moment, « Les enfants des autres » de Rebecca Zlotowski, « Bowling Saturne » de Patricia Mazuy, « Saint Omer » d’Alice Diop, « Le lycéen » de Christophe Honoré, « Athéna » de Romain Gavras et Jean-Paul Civeyrac. . »

Il est important de vérifier l’état du cinéma français. Ils produire le troisième plus grand nombre de films sur une base annuelle, juste après les États-Unis et le Royaume-Uni.

READ  Comment Netflix tire le tourisme en France

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here