Les chaînes thématiques françaises sous pression

La consultation du ministère français de la Culture sur un arrêté controversé “câble-satellite” devrait s’achever cette semaine.

Selon les échos, le décret définit les obligations des chaînes de télévision distribuées via le câble et le satellite et sera finalisé d’ici la fin de l’année.

Il ajoute qu’il achèvera une “trilogie réglementaire” aux côtés du décret dit “Smad” sur des plateformes comme Netflix publié en juin et du décret TNT pour les chaînes hertziennes, qui est en phase finale de mise en œuvre.

les échos cite Richard Maroko, président de l’ACCeS (Association des éditeurs de services de chaînes sous contrat), une instance professionnelle représentant 100 chaînes dont celles de Disney, Canal +, Viacom et Discovery, comme critique du décret “câble-satellite”.

L’ACCes indique que 35 chaînes thématiques payantes ont fermé en France depuis 2010 et que le secteur, qui réalise un chiffre d’affaires de plus d’1 milliard d’euros et emploie plus de 4 000 personnes, souffre de la crise sanitaire et de la forte concurrence des plateformes de SVOD comme Netflix et Amazon. Vidéo Primo.

En application du décret « câble-satellite », les chaînes thématiques devront consacrer – dans la plupart des cas – 12 % de leur chiffre d’affaires au financement de productions françaises ou européennes.

READ  Joué par Mélanie Laurent, le film n'est pas tout à fait une force française avec laquelle il faut compter

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here