Phases finales de qualification pour la Coupe du monde féminine : Espagne, Danemark, France, Norvège, Suède en finale | Coupe du monde féminine

La phase de groupes de qualification européenne pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande se termine mardi avec les derniers matches en cours.

Les 51 prétendants au record sont répartis en six groupes de six équipes et trois de cinq. Ils se disputent neuf places consécutives en finale (pour les vainqueurs de groupe), ainsi que la possibilité d’un barrage pour deux autres places européennes, et une de plus dans les barrages interconfédéraux, qui se dérouleront en Nouvelle-Zélande du 17 au 23 février.

Le tirage au sort des barrages de l’UEFA, qui impliquera les neuf deuxièmes des groupes, aura lieu à 13h30 CET le 9 septembre, avec des matches les 6 et 11 octobre. Les deux meilleurs vainqueurs des play-offs se qualifient directement tandis que les autres vont aux play-offs interconfédéraux.

Progrès

Qualifié:
Danemark (vainqueur du groupe E)
France (vainqueur du Groupe I)
Norvège (vainqueur du groupe F)
Espagne (vainqueur du groupe B)
Suède (vainqueur du groupe A)

Éliminatoires:
République d’Irlande (deuxième du groupe A)
Ecosse (deuxième du groupe B)

Confirmés dans les deux premiers de leur groupe :
Autriche, Angleterre, Allemagne, Islande, Italie, Pays-Bas, Suisse


Comment ça marche

  • Les vainqueurs des neuf groupes de qualification iront directement en finale en Australie et en Nouvelle-Zélande du 20 juillet au 20 août 2023.
  • Les deuxièmes du groupe participeront aux barrages de l’UEFA les 6 et 11 octobre.
  • Lors des barrages, les trois premiers finalistes seront directement têtes de série au tour 2. Les six autres finalistes se disputeront trois barrages en un seul match lors du tour 1 le 6 octobre.
  • Les trois vainqueurs du tour 1 et les trois têtes de série directement du tour 2 s’affronteront ensuite lors des barrages en un seul match le 11 octobre.
  • Les deux vainqueurs des barrages avec le plus grand nombre de points (sur la base des résultats de la phase de groupes de qualification et des barrages du deuxième tour) se qualifieront pour la finale.
  • Le vainqueur restant des barrages disputera les barrages interconfédéraux du 17 au 23 février 2023 en Nouvelle-Zélande.
READ  The Dish: Spiceology collabore avec New Belgium - plus, Pentagone, Hanis Cavin, Purgatory Whiskey Bar + Garland Brew Works
Tous les matchs

Groupes de qualification


La Suède a fait match nul avec l’Irlande pour se réserver une place en finaleDOSSIER SPORTIF

Groupe A : Suède (éliminatoires), République d’Irlande (barrages), Finlande, Slovaquie, Géorgie

  • Kosovare Asllani a fait match nul à 11 minutes de la fin pour donner à la Suède un match nul 1-1 contre la République d’Irlande en avril et le point dont elle avait besoin pour maintenir le record de qualification pour chaque finale de Coupe du monde. Jeudi, l’Irlande a battu la Finlande 1-0 pour un record national de 6 952 entrées à Dublin, remportant pour la première fois un barrage de Coupe du monde et s’approchant d’une potentielle première finale.

Groupe B : Espagne (éliminatoires), Écosse (barrages), Ukraine, Hongrie, Îles Féroé

  • Jenni Hermoso a marqué un doublé pour donner à l’Espagne une victoire 2-0 en avril en Ecosse qui a réservé sa place dans les deux derniers matchs à revendre. L’Ecosse a été confirmée dans les barrages après ses matchs de juin en s’imposant 4-0 contre l’Ukraine, qui a ensuite battu la Hongrie 2-0.

Groupe C : Islande, Pays-Bas, République tchèque, Biélorussie, Chypre

  • L’Islande a battu la Biélorussie 6-0 vendredi pour prendre un point d’avance sur les Pays-Bas lors des deux premières rencontres à Utrecht mardi, les Pays-Bas ayant besoin de la victoire pour se qualifier automatiquement et refuser à leurs visiteurs un début immédiat en Coupe du monde. La Néerlandaise Vivianne Miedema est derrière le record de 32 buts de Julie Fleeting en éliminatoires de la Coupe du monde (mais un seul devant la Belge Tessa Wullaert).
L'Angleterre célèbre l'ouverture de Lauren Hamp en Irlande du Nord


L’Angleterre célèbre l’ouverture de Lauren Hamp en Irlande du NordLa FA via Getty Images

Groupe D : Angleterre, Autriche, Irlande du Nord, Luxembourg, Macédoine du Nord, Lettonie

  • La progression pacifique de l’Angleterre s’est poursuivie en avril, s’imposant 5-0 en Irlande du Nord pour une huitième victoire parfaite. Ils ont mené l’Autriche, vainqueur 8-0 contre la Lettonie, avec cinq points d’avance sur le match de samedi à Wiener Neustadt, alors qu’un seul point assurerait aux nouveaux champions d’Europe une place en Coupe du monde. Les deux premières sont désormais certaines d’avoir au moins des matches de barrage avec leurs adversaires respectifs du Groupe A de l’EURO féminin de l’UEFA 2022, l’Irlande du Nord, qui n’a réussi à rattraper ni l’une ni l’autre, bien qu’elles aient établi un nouveau record de 15 348 apparitions à Belfast contre l’Angleterre.

Groupe E* : Danemark (qualifié), Bosnie-Herzégovine, Monténégro, Azerbaïdjan, Malte

*Russie exclue

  • Le Danemark s’est qualifié avec huit victoires parfaites. La Bosnie-Herzégovine mène le Monténégro d’un point pour la deuxième place et affiche de meilleurs buts dans les matches en tête-à-tête en cas de match nul. Mardi, la Bosnie-Herzégovine se rendra en Azerbaïdjan en sachant que la victoire scellerait une place en barrage, tandis que le Monténégro, qui doit gagner pour avoir une chance de terminer deuxième, accueillera Malte.
Ada Hegerberg a réussi un triplé lors du voyage de retour en Norvège contre le Kosovo


Ada Hegerberg a réussi un triplé lors du voyage de retour en Norvège contre le KosovoNTB / AFP via Getty Images

Groupe F : Norvège (qualifiée), Belgique, Pologne, Albanie, Kosovo, Arménie

  • Le premier but international de Tuva Hansen a offert à la Norvège une victoire 1-0 en Belgique vendredi et a réservé une place en finale pour les champions de 1995 lors de leur premier match sous l’un de leurs joueurs de ce succès en Coupe du monde, Hege Riise. La Belgique est deuxième, avec deux points d’avance sur la Pologne, qui atteindra les barrages mardi si elle bat le Kosovo et perd les Red Flames face à l’Arménie. La Belge Tessa Wullaert est la meilleure buteuse des groupes à 15 ans. C’est un de moins que le record des éliminatoires de la Coupe du monde féminine d’Europe établi par Adriana Martín pour l’édition 2011 et Miedema pour 2015, et deux de moins que le record des éliminatoires féminins établi par l’UEFA. de Célia Šašić pour l’EURO 2013 féminin.

Groupe G : Italie, Suisse, Roumanie, Croatie, Lituanie, Moldavie

  • Vendredi, l’Italie s’est imposée 8-0 en Moldavie et la Suisse a battu la Croatie 2-0, confirmant les deux premières places. La première place sera décidée mardi avec l’Italie deux points devant, ce qui signifie que la victoire contre la Roumanie conduirait à la qualification. La Suisse doit battre la Moldavie et espérer que l’Italie se trompe ; le face à face entre les deux est à égalité, mais les bleus ont actuellement un avantage de 11 sur la différence de buts globale.
La Serbie a surpris l'Allemagne 3-2


La Serbie a surpris l’Allemagne 3-2Getty Images

Groupe H : Allemagne, Portugal, Serbie, Turquie, Israël, Bulgarie

  • L’Allemagne, première parfaite, a subi sa première défaite à l’extérieur en qualifications depuis le 17 juin 1998 lorsqu’elle avait été battue 3-2 en Serbie grâce à deux buts du Bayern Jovana Damnjanović en avril, privant les doubles champions de la possibilité d’atteindre la finale avec encore deux matches à jouer, même s’ils peuvent le faire avec un point à Türkiye samedi. Le Portugal a terminé deuxième vendredi, se remettant d’un retour et s’imposant 2-1 en Serbie. Pour dépasser le Portugal mardi, la Serbie doit battre Israël et espérer que l’équipe actuellement vice-championne ne battra pas la Turquie.

Groupe I : France (qualifiée), Pays de Galles, Slovénie, Grèce, Estonie, Kazakhstan

  • La France a gagné 2-1 au Pays de Galles en avril, puis Delphine Cascarino a remporté la victoire 1-0 sur la Slovénie qui a assuré les Bleues. Le Pays de Galles a mis fin aux espoirs de la Grèce avec une victoire 1-0 vendredi, tandis que la Slovénie a battu le Kazakhstan 2-0. Le Pays de Galles a deux points d’avance sur la Slovénie dans la perspective de la deuxième place, il n’aura donc besoin que d’un match nul lorsque les deux se rencontreront à Cardiff mardi pour remporter un premier barrage.

Soyez une équipe

  • L’Allemagne vise à suivre les victoires de 2003 et 2007.
  • La Norvège est le seul autre champion du monde européen, ayant triomphé en 1995.
  • Holland a terminé deuxième en 2019.
  • La Suède a remporté sa deuxième médaille d’argent olympique consécutive en août 2021; a remporté le bronze aux Championnats du monde en 2019 après avoir terminé deuxième en Allemagne en 2003.
  • L’Angleterre espère suivre le triomphe de l’EURO avec le succès de la Coupe du monde, tout comme l’Allemagne en 2003 et 2007 (la Norvège a également remporté l’EURO en 1993 et ​​la Coupe du monde en 1995, mais l’EURO était alors biennal et l’Allemagne avait remporté le titre continental en 1995 quelques mois avant la finale mondiale en Suède).
  • Chypre fait ses débuts en Coupe du monde féminine.
  • Le Luxembourg participe pour la première fois à une phase de groupes de qualification complète.

À ta maison

Phase de groupes de qualification
16-21 septembre 2021
21-26 octobre 2021
25-30 novembre 2021
23 février 2022
7-12 avril 2022
23-28 juin 2022
1–6 septembre 2022

Playoffs de l’UEFA
Tour 1 : 6 octobre 2002
Tour 2 : 11 octobre 2022

Finales : affectation continentale / équipes qualifiées

Hôte : 2 (Australie, Nouvelle-Zélande)
AFC : 5 (Chine, Japon, Philippines*, Corée du Sud, Vietnam*)
CAF : 4 (Maroc*, Nigéria, Afrique du Sud, Zambie*)
CONCACAF : 4 (Canada, Costa Rica, Jamaïque, États-Unis)
CONMEBOL : 3 (Argentine, Brésil, Colombie)
UEFA : 11 (Danemark, France, Norvège, Espagne, Suède)
Barrages interconfédéraux : 3

*Début

Barrages interconfédéraux

Un tournoi à dix équipes se tiendra en Nouvelle-Zélande du 17 au 23 février 2023 pour désigner les trois derniers finalistes.

Allocation Continentale / Concurrents
AFC : 2 (Taipei chinois, Thaïlande)
CAF : 2 (Cameroun, Sénégal)
CONCACAF : 2 (Haïti, Panama)
CONMEBOL : 2 (Chili, Paraguay)
OFC : 1 (Papouasie-Nouvelle-Guinée)
UEFA : 1

Les équipes seront divisées en trois groupes : deux de trois équipes et un de quatre, le classement étant décidé par le classement FIFA. Les trois groupes seront disputés sous forme de compétitions à élimination directe, avec le vainqueur de chaque qualification pour la finale. Dans les deux groupes de trois équipes, la tête de série ira directement en finale (après avoir disputé un match amical contre la Nouvelle-Zélande ou un pays hôte) et rencontrera le vainqueur d’une demi-finale entre les deux autres équipes de leur groupe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here