QBA et Business France discutent des opportunités d’investissement à Doha et Paris

Des responsables de la Qatari Businessmen Association (QBA) et de Business France se sont récemment réunis à Doha pour explorer les opportunités d’investissement disponibles à Doha et à Paris.
Au cours de la rencontre, Pascal Cagni, ambassadeur de France pour les investissements internationaux et président de Business France, a souligné que la France est l’un des partenaires commerciaux les plus importants de l’État du Qatar.
L’Association des hommes d’affaires du Qatar et Business France ont discuté des opportunités d’investissement à Paris et à Doha, l’un des principaux partenaires commerciaux de l’État du Qatar.
Cagni a publié la déclaration en présence des membres du conseil d’administration de QBA, Sheikh Nawaf bin Nasser al-Thani, Sherida al-Kaabi et Saud al-Mana, ainsi que de l’ambassadeur de France Jean-Baptiste Faivre.
La réunion a également été suivie par les membres de QBA Khalid al-Mannai, Sheikh Mohamed bin Faisal al-Thani, Sheikh Faisal bin Fahd al-Thani, Ashraf Abu Issa, Moataz al-Khayat, Abdul Salam Abu Issa, Maqbool Khalfan, Mohamed al-Misnad , Ihsan al-Khiyami et Dafer Halawa, ainsi que la directrice générale adjointe Sarah Abdullah.
La rencontre a porté sur les relations commerciales, industrielles et d’investissement entre la France et le Qatar et sur les moyens de les développer. La partie française a souligné la volonté des secteurs public et privé en France de renforcer les relations au profit des deux pays.
Dans une présentation, Cagni a expliqué que la France a pu surmonter la pandémie en investissant 100 milliards d’euros pour soutenir l’économie française et maintenir son climat des affaires, ainsi que dans la capacité opérationnelle des entreprises et la compétitivité de la France sur le continent européen. la meilleure plaque tournante attractive pour les investissements étrangers.
En tant que vice-président d’Apple International pour l’Europe et la région Mena, Cagni a parlé du secteur technologique et des privilèges que la France a accordés pour attirer les grandes entreprises internationales. Il a invité les secteurs privés français et qatari à investir à Paris et à Doha, qui a préparé une zone franche pour les investissements étrangers.
Cagni a également évoqué la vision 2030 de la France, qui est ancrée dans la technologie, la santé et l’environnement en s’orientant vers les voitures électriques et d’autres secteurs dotés de technologies innovantes. Il a noté qu’il y a environ 28 000 entreprises étrangères investissant en France, fournissant 2 millions d’emplois et contribuant à 30% des exportations du pays.
Cheikh Nawaf a salué les relations bilatérales des deux pays et a souligné que la France est l’un des partenaires stratégiques les plus importants du Qatar. Le nombre de sociétés françaises implantées au Qatar était de 418, dont 120 sociétés détenues à 100 % par des Français, 290 sociétés créées en partenariat avec le Qatar, huit sociétés agréées par le Qatar Financial Center et trois bureaux de représentation français.
Il a déclaré que la coopération avec Business France est une étape économique importante dans les relations distinctes entre le Qatar et la France et un autre élément constitutif des relations économiques entre les deux pays.
L’homme d’affaires Ashraf Abu Issa a déclaré: « Il y a un grand intérêt pour le secteur technologique de la France et du Qatar alors que nous cherchons à coopérer entre les deux pays et à transférer la technologie au Qatar et à investir dans les petites et moyennes entreprises de l’incubateur d’entreprises et zones franches et autres « .
Abou Issa a également noté qu’il y avait un accord pour échanger des visites entre hommes d’affaires qatariens et français après la Coupe du monde 2022.
Selon l’Autorité du plan et des statistiques, en 2021, le commerce intra-régional entre le Qatar et la France dépassait 6,3 milliards de QR, dont 2,85 milliards de QR étaient importés pour les besoins des avions, des tissus, des vêtements, des parfums et des produits agricoles, tandis que les exportations du Qatar s’élevaient à à près de 3,5 milliards de QR, principalement dans le secteur du gaz et des produits énergétiques.

READ  La maison en 50 objets du monde #21 : pièce maîtresse pour 100 convives

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here