Tänak mène le Rallye de Nouvelle-Zélande par 0,2 seconde tôt samedi | Nouvelles

Après avoir remporté le traditionnel shakedown du jeudi soir, Tänak a été le quatrième plus rapide (+5,8) lors de la manche d’ouverture vendredi matin. Étonnamment, c’est le Britannique Gus Greensmith (M-Sport Ford) qui a signé le meilleur temps, 0,4 seconde devant l’octuple champion du monde français Sébastien Ogier (Toyota) et 1,6 seconde plus rapide que son coéquipier Craig Breen (Irlande, M -Sport Ford), dont les performances étaient encore suffisamment solides pour lui donner l’avantage absolu.

Le Britannique Elfyn Evans (Toyota) a remporté la deuxième étape du jour, devant Tänak, Breen et le leader du championnat Kalle Rovanperä (Finlande, Toyota) à la deuxième place (tous +1,3). Le résultat a permis à Breen de rester en tête du classement général, avec Tänak à la deuxième place (+3,3) et Elfyn Evans à la troisième (+5,5).

Dans la quatrième étape du jour, l’Estonien a finalement remporté la victoire, 0,7 seconde devant le vice-champion Rovanperä. Evans est troisième (+0,8) et Ogier quatrième (+1,6), avec le temps de Breen (+5,9), ce qui signifie que Tänak a également pris la tête du classement général.

Dans la première étape après la pause, c’est le vétéran Ogier qui a donné du fil à retordre à ses rivaux, remportant 8,4 secondes sur Evans à la deuxième place. Tänak (+17,2) n’a réussi à gérer que la sixième place, à égalité avec Rovanperä, tombant à la troisième place du général derrière Ogier et Evans (+7,5). Pendant ce temps, c’était une mauvaise nouvelle pour Craig Breen, qui a été contraint à l’abandon après avoir glissé hors de la piste au tristement célèbre virage McRae.

READ  'Nowhere Near' - Les espoirs d'Allan Saint-Maximin en Coupe du monde anéantis malgré le culte de Newcastle

Dans l’avant-dernière étape du jour, c’est Rovanperä qui s’impose, le Finlandais profitant largement des conditions météo. Après avoir bouclé l’étape sur une piste relativement sèche, les adversaires de Rovanperä, partis derrière lui, se sont retrouvés aux prises avec la boue et la mauvaise visibilité. Tänak était plus rapide qu’avant (+5,6), mais restait troisième au général derrière Ogier et Evans.

Tänak a sauvé sa meilleure performance pour les finales du jour, remportant la victoire avec 1,2 seconde d’avance sur Evans, un résultat également suffisant pour placer l’Estonien en tête du classement, à seulement 0,2 seconde du Gallois. A l’issue de la première journée, Ogier est troisième (+6,7), avec Rovenperä quatrième, à seulement 7,2 secondes de Tänak.

Le Rallye de Nouvelle-Zélande se poursuit vendredi soir, peu après 22h30 heure estonienne.

En vue de la huitième spéciale, le classement général est le suivant :

1. Tanak (Estonie, Hyundai) (1 : 36.48.6).

2. Evans (Grande-Bretagne, Toyota) (+0,2)

3. Ogier (France, Toyota) (+6,7)

4. Rovanperä (Finlande, Toyota) (+7,2)

5. Greensmith (Grande-Bretagne, M-Sport Ford) (+43,8)

6. Neuville (Belgique, Hyundai) (+45,6)

7. Solberg (Suède, Hyundai) (+1.28.3)

8. Katsuta (Japon, Toyota) (+1.42.0)

9. Paddon (Australie, Hyundai) (+5.07.0)

10. Bertelli (Italie, M-Sport Ford) (+5.41.4)

Tänak a 54 points de retard sur Rovanperä au championnat avec trois courses, dont la Nouvelle-Zélande, à disputer.

Suivez l’actualité de l’ERR sur Facebook Et Twitter et ne manquez jamais une mise à jour !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here