Un voleur de bijoux s’enfuit après un “vol ahurissant” à Paris | La France

La police française a arrêté deux suspects après qu’un voleur a pris des bijoux d’une valeur comprise entre 2 millions d’euros et 3 millions d’euros (1,7 million de livres sterling et 2,55 millions de livres sterling) dans un magasin parisien haut de gamme et s’est échappé avant que l’alarme ne puisse être donnée.

Les deux suspects, voyageant à bord d’un autocar, ont été interpellés mercredi matin sur une aire d’autoroute en Moselle, dans l’est de la France. Les agents ont déclaré qu’une “partie substantielle” des bijoux volés lors du vol avait été récupérée.

L’homme s’est enfui en scooter électrique après avoir signalé avoir menacé le personnel de la bijouterie Chaumet près des Champs-Élysées.

Programmes de vidéosurveillance le voleur présumé aux cheveux gris, vêtu d’un costume gris clair, d’une chemise blanche et d’une cravate, est arrivé au magasin vers 17 h 10 mardi. Peu de temps après, il a été filmé quittant le magasin avec un sac blanc de bijoux et de pierres précieuses et s’éloignant sur un scooter vert qu’il avait laissé garé à l’extérieur.

Le personnel a déclaré à la police que l’homme seul avait initialement prétendu être un client qui avait demandé à voir divers bijoux coûteux avant de sortir un couteau. Personne n’a été blessé dans le braquage.

Jeanne d’Hauteserre, la maire du 8e arrondissement de Paris où a eu lieu le braquage, l’a qualifié de “étonnant, audacieux, inédit et déplorable”. Un policier a dit le parisien journal, le voleur avait réussi à s’en tirer avec un butin « monumental ».

La bijouterie, fondée en 1780 et surtout connue pour son magasin phare de la place Vendôme près de l’hôtel Ritz, avait déjà été cambriolé en 2009, lorsque 1,9 million d’euros de pierres précieuses avaient été volés.

READ  Takieddine dit avoir été "manipulé" par les juges pour inculper Sarkozy

L’unité antivol BRB de la police française supervise l’enquête sur le dernier vol à main armée et a interrogé les deux suspects – l’un dans la cinquantaine et l’autre dans la quarantaine mercredi après-midi. Aucun autre détail n’a été fourni.

Après le vol, des témoins potentiels dans un bar voisin ont déclaré au Parisien qu’ils n’avaient rien vu ni entendu. Beaucoup auraient été distraits par la présence de Jean-Claude Van Damme, spécialiste des arts martiaux et spécialiste des écrans, chez des opticiens à proximité.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here