Ablakwa inexact, Prez Akufo-Addo n’a pas dépensé 480 mille euros pour des voyages en Belgique, au Rwanda – Présidence

Ablakwa inexact, Prez Akufo-Addo n’a pas dépensé 480 mille euros pour des voyages en Belgique, au Rwanda – Présidence

La présidence a réfuté les affirmations du député de North Tongu, Samuel Okudzeto Ablakwa, selon lesquelles 480 000 € auraient été dépensés lors des récents voyages du président Nana Akufo-Addo en Belgique et au Rwanda.

Une déclaration signée par le directeur des communications du bureau du président, Eugene Arhin, a déclaré que les affirmations du député « ne sont pas exactes et, en tant que député, j’espérais qu’il serait factuel et véridique dans ses déclarations, et j’ai résisté à l’urgence . pour faire de la propagande ».

Selon la présidence, le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo ne s’est pas rendu en Belgique à bord d’un Airbus ACJ319 affrété, comme l’a déclaré le député de North Tongu dans un message sur les réseaux sociaux.

« Le président s’est rendu en Belgique à bord d’un vol commercial d’Air France (AF0584), parti d’Accra dimanche à 19h20, a fait escale à Ouagadougou, Burkina Faso, puis a poursuivi sa route vers Paris », lit-on dans la Note.

La déclaration a également révélé que les 12 membres de la délégation du président Akufo-Addo ont voyagé sur des vols commerciaux.

À leur arrivée à Paris, le communiqué indique que le président Akufo-Addo et sa délégation se sont rendus en train à Bruxelles pour assister à l’événement des Journées européennes du développement, où il était l’orateur principal le mardi 21 juin 2022.

Cependant, en raison d’une grève dans le secteur de l’aviation belge, le communiqué indique que le président Akufo-Addo a dû voyager sur un vol charter vers Kigali en raison de l’annulation du vol.

READ  La police française et belge arrête des suspects pour un braquage à Amsterdam

« Cela a été fait pour s’assurer que le président arrive à Kigali à temps pour assister à la cérémonie inaugurale du jeudi 23 juin, pour le démarrage des travaux du projet panafricain de fabrication de vaccins, impliquant le Ghana, le Rwanda, le Sénégal et BioNTech SE, l’allemand société de biotechnologie, en plus de participer à la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth, qui se tiendra également à Kigali, au Rwanda », lit-on dans la note.

«Je ne pense pas que le député de North Tongu suggère, sous quelque forme que ce soit, que le président, compte tenu de ces défis à Bruxelles et également compte tenu de la sécurité du président, aurait dû se rendre de Bruxelles à Amsterdam ou Londres, par exemple, dans l’espoir désespéré d’essayer d’attraper un vol pour le Rwanda ».

Ablakwa double

Ablakwa a depuis doublé ses revendications précédentes dans une autre publication sur Facebook.

Il a écrit : « M. Eugene Arhin doit savoir que lorsque vous affrétez un avion, vous êtes facturé pour la distance parcourue pour vous rendre au point de prise en charge, vous êtes également facturé pour la période d’attente qui comprend le temps d’attente du passager, période de repos pour le repos et le retour de l’équipage (puisqu’il ne s’agissait pas d’un charter « à vide » ou « à tête morte ») ».

Il a également expliqué comment il est arrivé au chiffre de 480 000 €.

« D-Alex a volé 1h19 de l’Allemagne à la Belgique, 8h40 de Bruxelles à Kigali, a fait une escale d’environ 5h avant de revenir en Allemagne avec une durée de vol de 8h15. Voici comment nous est venu avec notre analyse des coûts plutôt généreuse sur 21 heures.

READ  Après des siècles, les religieuses belges rejoignent les moines dans la production de bière

« Il est terriblement inacceptable et malheureusement antidémocratique que la déclaration de la présidence refuse de révéler aux Ghanéens le coût de la dernière aventure sybarite du président ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here