Epaillard et l’équipe de Suède prennent rapidement la tête du saut

Avec le duo extraordinaire de Peder Fredricson (H&M All In) et Henrik von Eckermann (King Edward), tous deux médaillés d’or par équipe aux JO de Tokyo., respectivement quatrième et cinquième, la Suède est en tête du classement par équipe jusqu’à présent. La France et la Belgique suivent pourtant de près, séparées d’une fraction de seconde seulement, dans ce qui s’annonce comme une bataille épique cette semaine.

Le designer néerlandais Louis Konickx a préparé la piste pour la compétition de mercredi, avec l’aide de Quintin Maertens. Une classe de vitesse qui utilisait les règles du tableau C, avait trois combinaisons doubles et un saut dans l’eau, et des points de pénalité étaient ajoutés au temps total de chaque cycliste pour les rails descendants.

La liste de départ était un vrai who’s who des grands du saut d’obstacles, et le public a eu droit à de nombreuses excellentes descentes. Cependant, il y a eu quelques surprises.

Le Français Kevin Staut, médaillé d’or par équipe aux Jeux olympiques de Rio, s’est séparé de la Scuderia 1918 Viking d’la Rousserie et a été éliminé. Pilotes vétérans Patricio Pasquel du Mexique, Adrienne Sternlicht des États-Unis, Daniel Coyle d’Irlande, Max Kühner d’Autriche, Harrie Smolders des Pays-Bas, Gregory Wathelet de Belgique, Marcus Ehning d’Allemagne, Steve Guerdat de Suisse et McLain Ward des États-Unis États-Unis, ils se sont tous battus avec des points de pénalité à ajouter à leurs temps grâce à la poutre Longines.

Mais ce fut un grand jour pour la diversité dans l’anneau de saut. En plus du mélange habituel d’athlètes masculins et féminins, les fans du stade Stutteri Ask ont ​​eu l’occasion de voir des coureurs de pays du monde entier qu’ils ne voient pas toujours sur le circuit de saut d’obstacles.

READ  Roberto Mancini : L'Autriche a peut-être été un terrain d'essai plus difficile pour l'Italie que ne le seront la Belgique ou le Portugal

Les performances notables dans la moitié supérieure du peloton mercredi comprenaient José María Larocca jr d’Argentine avec Finn Lente (actuellement à la 16e place), Oliver Lazarus d’Afrique du Sud avec Butterfly Ennemmel (24e), Karim Elzoghby d’Égypte avec Zandigo (28e), Ales Opatrny de la République tchèque avec Forewer (37e) et Kristaps Neretnieks de Lettonie avec Valor (50e).

Les compétitions par Equipes et Individuels reprendront jeudi. Les amateurs de saut d’obstacles verront plus Tiffany Foster du Canada (Figor), Nicola Philippaerts de Belgique (Katanga vh Dingeshof), Daniel Bluman d’Israël (Ladriano Z), Christian Ahlmann d’Allemagne (Dominator 2000 Z) et Ben Maher de Grande-Bretagne (Faltic HB ), qui ont tous terminé dans le top 10 lors de la première journée.

Les équipes de Grande-Bretagne et de Suisse sont actuellement au coude à coude aux quatrième et cinquième places. L’Allemagne, le Brésil, les Pays-Bas, les États-Unis et l’Italie se disputent également les premières places, parmi les 22 nations en lice dans la catégorie Team.

Les temps de l’événement de mercredi ont été convertis en points et seront reportés, donc chaque course compte dans cette confrontation passionnante !

Paroles de Patricia Salem

Images de FEI / Leanjo de Koster

Restez à l’écoute FEI TV pour voir qui remportera les médailles lorsque la compétition par équipe se terminera vendredi et que les Championnats du monde ECCO FEI 2022 se termineront dimanche.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here