Escarmouche sur l’avion de TUIfly Belgium après son départ avec des heures de retard de Fès et son atterrissage à Paris Orly et non à Bruxelles

Les voyageurs se rendant à Bruxelles ont dû attendre une nuit entière pour un avion de remplacement après la panne de leur avion dans la ville marocaine de Fès. Quand Orly a finalement atterri à Paris et non à Bruxelles, des escarmouches ont éclaté à bord. Certains des voyageurs ont refusé de descendre et ont exigé que l’avion continue jusqu’à sa destination finale.

L’avion de TUIfly Belgium, un Embraer E190 immatriculé OO-JVA, devait normalement décoller vendredi soir 17 septembre à 23h50 de Fès à Bruxelles sur le vol TB2562. Mais un défaut technique en a décidé autrement.

TUIfly Belgium s’est immédiatement mis à la recherche d’une solution pour ramener ses voyageurs chez eux le plus rapidement et le plus confortablement possible. La meilleure option était de prendre un avion (Boeing 737-800 immatriculé OO-JLO) depuis l’aéroport de Marrakech pour les récupérer tous et les emmener à Orly, car l’avion était nécessaire là-bas pour d’autres vols. Les passagers seraient ensuite transportés en bus de Paris à Bruxelles.

Cependant, l’agent de gestion à Fès n’a pas fait son travail. Personne à Fès ne savait ce qui se passait et tout le monde était obligé de passer la nuit à l’aéroport sans manger ni boire. Les voyageurs ont finalement pu partir samedi matin à 09h00 heure locale.

Selon TUIfly Belgium, l’agent local de Fès n’a pas signalé que l’avion ne volait que vers Paris Orly et qu’il y aurait un transfert en bus vers Bruxelles à partir de là. Quelques heures plus tard, lorsque l’avion atterrit à Orly à 12h30, c’est le tumulte à bord. Plusieurs personnes ont refusé de débarquer. Ils ont demandé à être transportés par avion à Bruxelles. « Il y avait une atmosphère agressive à bord», a déclaré Piet Demeyere, porte-parole de TUIfly Belgique.

READ  Couchers de soleil et misère : à l'intérieur de la plus grande prison d'Afghanistan

Finalement, les bus transportant des voyageurs sont partis pour un voyage de plus de trois heures vers la Belgique, où les passagers arriveraient finalement vers 19 heures un samedi soir, après un trajet total d’environ 20 heures au lieu de cinq.

Demeyere assure que TUIfly Belgium versera aux voyageurs l’indemnité de 350 euros demandée par l’UE261.

TUIfly Belgium préparera également un rapport sur ce qui s’est passé à Fès et déposera une plainte auprès de son agent local, qui n’a pas correctement informé les voyageurs. Il enquête également pour savoir s’il est vrai que les voyageurs ne se sont pas vu offrir de la nourriture et des boissons et peut-être un hôtel.

La source: HLN.be (avec quelques correctifs) et Flightradar24, plus les données fournies par le membre du forum passagers

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here