Incendie au dépôt de carburant à Cuba, 67 blessés: hôpital

Publié le:

La Havane (AFP) – Un incendie dans un dépôt de carburant dans l’ouest de Cuba, déclenché par la foudre, a blessé plus de 60 personnes, dont trois grièvement, ont annoncé samedi des responsables.

Le journal officiel Granma a attribué l’incendie, qui a débuté vendredi soir, à une « électrocution » qui a touché un char dans le dépôt à l’extérieur de la ville de Matanzas, à 100 kilomètres (62 miles) à l’est de La Havane.

L’incendie s’est propagé à partir d’un réservoir de carburant d’une seconde tôt samedi, envoyant un énorme panache de fumée noire dans le ciel.

L’hôpital provincial Faustino Perez a fait état de 67 blessés, dont 15 dans des conditions graves ou très graves.

Et la présidence cubaine a déclaré que 17 autres, pour la plupart des pompiers, sont portés disparus. Et environ 800 personnes ont été évacuées de la zone, selon des responsables régionaux.

Le président cubain Miguel Diaz-Canel et le Premier ministre Manuel Marrero supervisaient les efforts de secours.

Après avoir entendu une première explosion, Yuney Hernandez et sa famille ont quitté leur domicile à seulement deux kilomètres du dépôt, a expliqué à l’AFP la mère de famille de 32 ans. Ils sont revenus quelques heures plus tard.

Mais vers 5 heures du matin samedi (09h00 GMT), ils ont entendu de nouvelles explosions, « comme si des parties du char tombaient », a-t-il dit.

Le journal Granma a cité un haut responsable de Cubapetroleo appartenant à l’État qui a déclaré que l’incendie était dû à « une défaillance du système de paratonnerre, qui ne pouvait pas supporter l’énergie de la décharge électrique ».

READ  Biden va restaurer les protections des monuments nationaux coupées par Trump

Le dépôt alimente la centrale thermoélectrique Antonio Guiteras, mais le service de la centrale ne s’est pas arrêté, a déclaré le responsable.

L’incendie s’est produit à un moment où l’île, avec un réseau énergétique obsolète et des pénuries persistantes de carburant, rencontrait des difficultés croissantes pour répondre à la demande croissante d’énergie au milieu de la chaleur estivale sévère.

Depuis mai, les autorités ont imposé des coupures de courant pouvant aller jusqu’à 12 heures par jour dans certaines régions, déclenchant au moins 20 manifestations dans l’arrière-pays de l’île.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here