‘Jonas’ – Gand, Belgique – Atlas Obscura

Depuis plusieurs années, un public La sculpture en Belgique surnommée « Hanging Boy » a dérouté les internautes du monde entier, sans oublier les passants locaux.

Il semble accroché à la façade d’un immeuble de la rue Prinsenhof à Gand, peut-être flottant, peut-être suspendu à un crochet ou à une potence invisible. Mais en tout cas, c’est un spectacle plutôt effrayant et déconcertant, surtout pour ceux qui ne connaissent pas l’art belge moderne.

Le bâtiment en question était autrefois une remise à diligences et il abrita au XIXe siècle l’architecte Jean-Baptiste Bethune, co-fondateur des écoles Saint-Luc qui joua un rôle central dans le développement de l’architecture néo-gothique en Belgique. Aujourd’hui, les écuries spacieuses servent d’atelier à l’artiste locale Sofie Müller, connue pour ses œuvres macabres et anatomiques.

La statue est une partie de son œuvre précédente, officiellement intitulée « Jonas ». Coulé en bronze en 2011, il a été exposé dans quelques endroits, dont la C-Mine, et suit un style pour lequel Müller était célèbre à l’époque : des personnages innocents dans des contextes moins innocents, représentant la condition humaine. Récemment, ses sculptures sont passées du bronze à l’albâtre, représentant une série de têtes humaines endommagées que l’on peut voir à la Geukens & De Vil Gallery et plus encore.

READ  Retour sur le rallye : Belgique 2021

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here