La Belgique a enregistré 36.871 demandes de protection internationale en 2022

L’année dernière, 36.871 personnes au total ont déposé une demande de protection internationale auprès de l’Office belge des étrangers (OI), dont 78 personnes arrivées en Belgique dans le cadre d’une réinstallation.

Ces données révèlent que ce chiffre est bien plus élevé qu’en 2021, lorsque 25 971 personnes ont postulé, ce qui représente une augmentation de 42 %, SchengenVisaInfo.com des relations.

Selon les statistiques, une moyenne de 3 073 demandes ont été enregistrées par mois en 2022, contre 2 164 en 2021. Parallèlement, plus de 4 000 demandes ont été enregistrées en septembre et octobre derniers.

70,6 % des candidats inscrits en 2022 étaient des hommes contre 29,4 % de femmes. Dans des pays comme l’Afghanistan, la proportion de candidats masculins est encore plus élevée à 93,2 %.

Outre l’Afghanistan, les principaux pays d’origine des demandeurs de protection internationale étaient la Syrie, la Palestine, le Burundi et l’Érythrée.

Alors que le pourcentage de demandes tardives par rapport au nombre total de demandes a diminué au cours de l’année 2022 de 12,6% par rapport à l’année 2021 avec 20,9%.

Des statistiques supplémentaires montrent également que parmi les 20 premiers pays, comme l’Iran à 38,1 % et l’Irak à 45,1 %, le taux de demandes tardives reste extrêmement élevé.

L’office belge des étrangers a enregistré 3.615 mineurs étrangers non accompagnés qui ont demandé une protection internationale au cours de l’année précédente, soit une augmentation de 12,3 % par rapport à 2021.

Parmi eux, cependant, après les enquêtes du Service de garde à vue, 2394 ont été considérés comme des mineurs de fait. Globalement, 93,8 % des demandeurs de protection internationale qui se sont déclarés mineurs étrangers non accompagnés sont des garçons et parmi eux, 67,6 % ont la nationalité afghane.

READ  Le laissez-passer pour le virus de la France désormais obligatoire dans les restaurants, dans les trains

De plus, le Centre d’études sur le genre et les réfugiés a rendu 20 514 décisions pour 25 066 personnes en 2022, soit une augmentation de 10,8 % par rapport à 2021.

Au cours de la même période, dans 43 % des décisions définitives, le CGRA a conclu que le demandeur avait bien besoin de protection. Ainsi, le degré de protection en 2022 était égal à celui d’il y a un an, 43 % contre 43,5 %, ce qui comprend au total 8 098 décisions accordant un statut de protection à 10 632 personnes.

En général, 41,1 % de ces décisions sont des décisions reconnaissant le statut de réfugié, tandis que 1,9 % d’entre elles sont des décisions accordant un statut de protection complémentaire.

En outre, en 2022, le plus grand nombre de statuts de réfugiés reconnus a été accordé aux Syriens (2 499), aux Afghans (2 467), aux Érythréens (1 357) et aux Palestiniens (760). Le plus grand nombre de statuts de protection subsidiaire a été accordé aux Yéménites (133), aux Somaliens (130), aux Syriens (37) et aux Palestiniens (23).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here