La Belgique dévoile une carte d’identité numérique virtuelle pour étendre les fonctionnalités de l’application

Le secrétaire d’État belge à la Numérisation, Mathieu Michel, a dévoilé la création d’une nouvelle carte d’identité numérique virtuelle pour étendre les capacités de l’application itsme.

L’application d’identité numérique a été lancée il y a cinq ans et a été utilisée par 6,5 millions de Belges depuis lors, selon Le Brussels Times.

L’utilisation de la solution itsme a vu des taux d’adoption supplémentaires à travers le pays au cours des premiers stades de la pandémie, car c’était le principal moyen par lequel les citoyens pouvaient prouver leur statut vaccinal (via la fonction Covid Safe Ticket).

Plus généralement, Itsme permet aux utilisateurs de s’identifier en toute sécurité sur un site ou une application, ainsi que d’approuver des transactions bancaires, de signer des documents en ligne et de prouver leur identité dans une variété d’autres scénarios.

« Le plus haut niveau d’identification doit être garanti par l’État. C’est une fonction souveraine », a déclaré Michel mardi.

« L’identité virtuelle devrait être une prérogative de l’État fédéral. L’identité ne doit pas devenir une compétence régionale ».

La nouvelle carte virtuelle émise par l’État belge s’inscrirait dans ce cadre, en s’intégrant au sein de l’application itsme.

Dans le même temps, le ministre a mis en garde contre la dépendance à une seule entreprise pour la diffusion et la gestion des identités numériques des citoyens.

« Là où d’autres pays se demandent comment utiliser les fonds de sauvetage pour créer des champions européens du numérique, nous devons éviter une situation où les fonds publics sont utilisés en Belgique pour concurrencer des solutions que l’État lui-même a contribué à développer », a déclaré Michel 7sur7.

READ  REGARDER: Lukaku marque la 100e apparition en Belgique, Broja marque le premier but de l'Albanie, Werner aussi sur la feuille de match

En fait, au cours des deux dernières années, il n’a cessé de croître. En juillet 2021, la société a levé 24,7 millions d’euros (29,3 millions de dollars américains), apparemment, pour prendre de nouvelles mesures vers la fourniture d’une identité numérique européenne.

Mise à jour biométrique a contacté Michel et itsme et mettra à jour cet article s’ils fournissent d’autres commentaires sur le sujet.

Pendant ce temps, la Belgique délivre de nouveaux passeports biométriques. Le pays a également récemment approuvé la création d’une base de données biométriques pour les migrants dans le cadre du système d’entrée/sortie de l’UE.

Thèmes de l’article

Belgique | biométrie | Identification numérique | identité numérique | eID | vérification d’identité | C’est moi | application mobile | authentification en ligne | transactions sécurisées

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here