Le gouvernement français va porter plainte contre le groupe d’assistance Orpea

Une vue montre le logo de l’entreprise française d’EHPAD Orpea à l’entrée d’une maison de retraite (EHPAD – Etablissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) à Reze, près de Nantes, France, le 2 février 2022. REUTERS/Stephane Mahé

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

PARIS, 26 mars (Reuters) – Le gouvernement français envisage de porter plainte contre le groupe de soins à domicile Orpea (ORP.PA) pour maltraitance de personnes âgées, a déclaré samedi la ministre du gouvernement Brigitte Bourguignon.

Après un mois et demi d’enquête sur la gestion et les pratiques financières du groupe, le gouvernement a constaté « d’importants dysfonctionnements dans la gestion du groupe, au détriment de la prise en charge de ses pensionnaires », selon le ministère de la Santé.

Le gouvernement a déclaré qu’il enverrait ses conclusions aux procureurs et chercherait à récupérer les fonds publics fournis à l’entreprise après avoir découvert d’éventuelles irrégularités dans la manière dont ils ont été utilisés.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Orpea a répondu plus tard samedi que, si le rapport gouvernemental « met en lumière certains dysfonctionnements », « il permet aussi de conclure qu’il n’y a pas de ‘système’ organisé qui mène à des abus généralisés ».

« Nous avons pris toute la mesure de l’émotion légitime suscitée par ces dysfonctionnements, dont beaucoup découlent de la pénurie de professionnels de soins et d’accompagnement qui nous affecte comme toute la filière EHPAD », a déclaré Philippe Charrier, président-directeur général d’Orpea.

Un livre de janvier du journaliste indépendant Victor Castanet dénonçait publiquement les graves manquements aux soins hygiéniques dans une maison de retraite Orpea dans une banlieue aisée de Paris. Le groupe français a nié à plusieurs reprises les lacunes systémiques et a déclaré dans son communiqué de samedi qu’il nie « plusieurs allégations particulièrement graves » dans le livre.

READ  Un concessionnaire arrête les ventes de kayaks dans le nord de la France pour décourager les traversées de migrants

Le gouvernement inspecte les 7 500 maisons de retraite du pays au cours des deux prochaines années et prévoit de renforcer les règles juridiques et comptables pour mieux réglementer les groupes qui gèrent les soins aux personnes âgées, en vue d’une meilleure transparence sur l’utilisation des fonds publics, a-t-il déclaré.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Mimosa Spencer; Montage par Alexander Smith, Barbara Lewis, Christina Fincher, William Maclean

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here