Le président appelle les entreprises françaises à s’associer à la modernisation des infrastructures routières ukrainiennes

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a appelé les entreprises françaises à s’associer à la modernisation des infrastructures routières ukrainiennes dans le cadre de projets de partenariat public-privé.

Comme le rapporte le service de presse du président, Zelensky a rencontré le 24 juin le président du MEDEF Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Conseil des affaires internationales France-Ukraine du MEDEF, Laurent Germain, directeur général d’Egis et Philippe Delleur, directeur général adjoint d’Alstom.

Comme indiqué, des hommes d’affaires visitent l’Ukraine, à la tête de la délégation de grandes entreprises françaises.

Les participants à la réunion ont discuté des possibilités de réaliser des projets communs.

Le Président a noté que la visite d’un tel niveau d’entreprises françaises avait lieu pour la première fois et était très importante pour l’Ukraine.

« Je prête beaucoup d’attention au développement de conditions favorables pour les projets d’investissement et d’infrastructure en Ukraine. Votre visite montre de l’intérêt pour les projets commerciaux en Ukraine et ouvre de nouvelles opportunités », a déclaré Zelensky, ajoutant que les entreprises françaises se soucient de développer et d’établir une coopération malgré la pandémie de Coronavirus.

« Je suis heureux que, malgré le COVID-19, des représentants de différents pays se rencontrent et parlent d’économie. C’est très important. Cela montre que la vie continue, qu’il y a un réel intérêt pour le développement des relations commerciales, des projets d’investissement. ,  » a déclaré Zelensky.

En particulier, le Président a attiré l’attention des investisseurs sur la mise en œuvre du programme national de grandes constructions, au sein duquel plus de 4 000 km de routes ont été construits l’an dernier et le même nombre est prévu pour cette année. Il a invité les entreprises françaises à participer à la modernisation des infrastructures routières ukrainiennes dans le cadre de projets de partenariat public-privé.

READ  Le groupe de restauration Sodexo vise une hausse des bénéfices lors de la réouverture des écoles

Parmi les projets d’investissement à grande échelle, Zelensky a également mentionné le service de transport ferroviaire, l’informatique, la modernisation et la gestion des ports, des aéroports, la construction de métros et de tunnels souterrains, etc. Il a souligné la nécessité de localiser la production en Ukraine.

Les entrepreneurs français ont confirmé leur intérêt à collaborer dans ces secteurs. Dans certains d’entre eux, la coopération a déjà commencé. En particulier, un contrat a été signé avec Alstom pour la fourniture de 120 locomotives aux Chemins de fer ukrainiens avec une localisation partielle (35 %) de la production en Ukraine. Au total, des accords intergouvernementaux ont été récemment signés entre l’Ukraine et la France pour plus de 1,3 milliard d’euros.

Les participants à la réunion ont accordé une attention particulière à la création d’un transporteur aérien national ukrainien.

Zelensky a suggéré qu’Airbus, qui a déjà un contrat de fourniture d’hélicoptères, envisage de participer au projet et examine l’implication de l’Ukraine dans la production de l’entreprise.

Selon les représentants d’Airbus, ils examinent actuellement l’étude de faisabilité du projet et évaluent la possibilité de créer un concept et un business plan. L’entreprise étudie également les capacités techniques des entreprises ukrainiennes pour les utiliser comme site de production.

Selon Geoffroy Roux de Bézieux, le MEDEF International compte plus de 170 membres et représente 75 % des entreprises françaises et s’intéresse à l’Ukraine. Malgré le niveau relativement élevé de coopération, les deux pays ont le potentiel de développer des relations commerciales, a-t-il déclaré.

« A ce jour, la France est le sixième investisseur en Ukraine. Ce n’est pas un mauvais chiffre, mais nous comprenons que ce n’est pas le meilleur et nous pouvons faire beaucoup plus », a déclaré le président du MEDEF.

READ  AXA, filiale de fonds, renforce sa position sur le climat et les administrateurs avant la saison des assemblées générales

vieille

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here