Ott Tänak prend la tête pour la dernière journée du rallye en Sardaigne | Des sports

L’Estonien de 34 ans originaire de Saaremaa et son coéquipier Martin Järveoja ont deux places d’avance sur son coéquipier Dani Sordo (Espagne), tandis que M-Sport Ford a également bien performé jusqu’à présent.

Tänak a remporté le Rally Italia Sardegna en 2017 pour Ford, mais n’a pas triomphé sur les routes de montagne étroites, sinueuses, sablonneuses et cahoteuses depuis. L’an dernier, il est allé au troisième jour en tête, pour en sortir après être tombé sur l’un des nombreux rochers qui parcourent le circuit.

samedi 4 juin

Tänak a remporté la première course pour Hyundai, l’étape de 12,03 km de Tempio Pausania qui a commencé à 8h46, et a commencé comme elle avait l’intention de continuer, remportant toutes les étapes suivantes sauf la troisième de la journée, qui a également été courue à Tempio Pausania et a remporté de l’Irlandais Craig Breen (M-Sport Ford), ainsi que la dernière étape samedi soir, lors de laquelle il a été drapeau rouge et a perdu 11 secondes face au Finlandais Kalle Rovanperä.

Les classements de la dernière journée sont : 1. Tänak, 2 : 32.17.3, 2. Breen +46.0, 3. Sordo +1.06.8, 4. Pierre-Louis Loubet (M-Sport Ford WRT) (+1.20.3.5 ), 5. Adrien Fourmaux (M – Sport Ford) (+2.13.9) et 6. Rovanperäa, +2.234.2.

vendredi 3 juin

Le match aller de vendredi (sur huit) a débuté à 8h01 vendredi.

Tänak a terminé troisième après les deux premiers et a ensuite remonté d’une place, tandis que Lappi et Welsh Elfyn Evans (Toyota) ont échangé leurs places pour prendre la tête.

Un atterrissage brutal le matin (voir vidéo ci-dessous) n’a finalement pas coûté beaucoup à Tänak et au copilote Martin Järveoja.

READ  Le message de Romelu Lukaku envoyé à Chelsea comme demandé par le "respect" de Thiago Silva

Le coéquipier de Tänak chez Hyundai, le Belge Thierry Neuville, a perdu plus d’une minute et demie en raison de problèmes techniques dans la matinée.

Après le déjeuner, Tänak remporte la sixième étape et prend la tête du classement général, même si des problèmes de transmission dans la septième étape le ralentissent, permettant à Lappi de reprendre la tête, tandis que les deux dernières étapes prévues de la course sont annulées, dont une due à une voiture qui a pris feu et n’a pas pu être retirée à temps et la neuvième et dernière étape car les voitures WRC n’étaient pas prêtes à démarrer à temps suite à l’annulation précédente.

jeudi 2 juin

Tänak a terminé sixième de l’étape de la nuit d’ouverture, courte de 3,23 km Olbia-Cabu Abbas, tandis que son coéquipier chez Hyundai, Thierry Neuville (Belgique) a été le plus rapide et a 1,3 seconde d’avance sur l’Estonien. Le Japonais Takamoto Katsuta (Toyota) est deuxième, suivi du Gallois Elfyn Evans (Toyota) et des deux Finlandais Kalle Rovanperä et Esapekka Lappi, tous deux chez Toyota.

Lors des essais de jeudi matin, Tänak a réalisé un temps de 2.24.9 lors du premier essai, mais a dû temporairement abandonner après qu’un incendie moteur mineur, que lui et son copilote Martin Järveoja ont maîtrisé, s’est déclaré dans la Hyundai.

Un deuxième passage quelques heures plus tard, alors qu’il était plus rapide à 2.19.3, ne le plaçait qu’à la 11e place avant la première étape proprement dite jeudi soir.

Neuville (Belgique) a signé le meilleur temps des essais, suivi de Lappi et Evans (Pays de Galles).

READ  Timothy Castagne a salué le "meilleur retour possible" après le but du retour

L’actuel leader du championnat, Rovanperä, a terminé cinquième.

Huit autres étapes suivront dimanche.

Les lecteurs connaissant l’estonien peuvent suivre Le blog en direct du portail sportif ERR.

Suivez l’actualité de l’ERR sur Facebook Et Twitter et ne manquez jamais une mise à jour !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here