Izzy Fry établit un nouveau record personnel

Izzy Fry du Newbury Athletic Club a établi un record personnel de 15 : 47,60 pour terminer sixième de la finale du 5 000 m des championnats britanniques d’athlétisme à Manchester, le samedi 25 juin.

Elle a ensuite battu ce record personnel le mercredi 30 juin à Liège, en Belgique, lorsqu’elle est rentrée chez elle en 15:21, une amélioration de 26 secondes par rapport à son temps à Manchester.

Le temps se qualifie pour les Championnats d’Europe d’athlétisme qui se déroulent à Munich en août.

Izzy Fry a gagné à Manchester l’année dernière. Photo : James Rhodes.

Mardi soir, juste après avoir atterri à Liège, Fry s’est entretenu avec le Newbury Weekly News.

Elle a déclaré: « J’étais vraiment contente de la façon dont j’ai couru, j’ai dû ouvrir ma saison un peu plus tard que d’habitude parce que j’ai attrapé Covid en avril et ensuite j’ai eu un virus à l’estomac.

« C’était en fait mon premier 5 000 mètres de la saison, donc ça s’est plutôt bien passé.

« Je n’avais jamais participé à une course de 5000 m aussi tactique auparavant, donc être entre et entre était vraiment amusant, même si la brûlure vers la fin était difficile.

« J’étais ravi de terminer sixième, j’ai pris de bons points positifs pour l’avenir. »

Fry, qui a été couronné champion du monde universitaire de cross-country en mars, est basé à Manchester depuis l’année dernière au sein de l’équipe New Balance.

Izzy Fry a remporté les championnats du monde universitaires en mars.
Izzy Fry a remporté les championnats du monde universitaires en mars.

« Je me suis vraiment amusé à Manchester avec mon nouveau manager, Helen Clitheroe », a-t-il déclaré.

Les récents succès de Fry, cependant, sont le résultat d’années de travail acharné, dont beaucoup ont eu lieu avec son entraîneur au Newbury AC, Andy Tuttle.

READ  Roland-Garros 2022 : à quand les finales simples messieurs et dames ?

Il a déclaré: « Le travail acharné au fil des ans, avec Andy Tuttle au Newbury AC, puis à l’université, puis à Manchester, tout s’est mis en place.

« Cela a été des années d’entraînement, l’année dernière a été une autre très bonne en termes d’entraînement. »

Fry se prépare à un programme estival chargé : après la Belgique, il se rendra à St Moritz pour un camp d’altitude de trois semaines.

Izzy Fry.  Photo : Peter Brown.
Izzy Fry. Photo : Peter Brown.

« Ça a été des semaines maniaques, surtout quand il s’agit de faire ses valises ! » dit-elle.

À long terme, Fry vise des Jeux olympiques, que ce soit deux ans à Paris ou six ans à Los Angeles.

Il a déclaré: « J’aime penser à long terme, presque par cycles de quatre ans.

« Les Jeux olympiques ont toujours été un rêve, mais je sais qu’il y a de nombreux défis à surmonter pour y arriver. »

Fry, 21 ans, a du temps de son côté et, comme le montre sa course à Manchester, il est également talentueux.



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here