Jeudi 11 février 2021

Les habitants de la frontière belge ont rapporté que les gens voyagent à l’intérieur et à l’extérieur du pays comme d’habitude, alors que le ministre belge de la Justice Vincent Van Quickenborne a annoncé le 7 février qu’il y aura certainement des contrôles suite à la décision de prolonger l’interdiction de voyager non indispensable.

Les citoyens vivant dans les villes frontalières belges ont souligné que peu de choses avaient changé depuis l’annonce de l’interdiction, le Site de ressources des travaux frontaliers luxembourgeois Les Frontaliers.

Une pharmacienne de la commune d’Arlon a déclaré que si la police avait prévu des contrôles rigoureux, elle n’a jamais vu un seul policier les effectuer.

«Honnêtement, je me déplace sans souci entre le Luxembourg et la Belgique et même la France. J’achète dans les deux pays. Pour le coiffeur, je vais même au Luxembourg », a-t-il ajouté.

Un autre travailleur de la construction local en Belgique a déclaré que le principal problème est que le gouvernement n’a tout simplement pas assez d’agents pour effectuer des contrôles approfondis aux frontières.

De sa cour, il observe parfois les plaques d’immatriculation des voitures qui entrent dans le pays, a-t-il déclaré aux Frontaliers, précisant que “elles viennent de nombreux endroits différents et, surtout, beaucoup viennent en Belgique”.

Actualités liées

La police effectuera des contrôles pendant les vacances

Le samedi marque le début d’une semaine de congé du travail et de l’école pour de nombreux Belges, cependant, les restrictions sur les voyages non essentiels à destination et en provenance du pays resteront en place pendant les vacances de carnaval (15-21 février).

READ  arrestation du patron de la presse protestataire Jimmy Lai

Selon Nicholas Paelinck, chef de la police de la région de la côte ouest et président de la Commission permanente de la police locale (VCLP), la police effectuera cette semaine des contrôles ciblés aux frontières et, si nécessaire, des mesures rigoureuses seront prises.

“La police locale et fédérale effectuera des contrôles aux frontières grâce à des actions structurées et des patrouilles ciblées”, a annoncé Paelinck. “Si quelqu’un commet une infraction, chaque personne sera condamnée à une amende par personne et renvoyée.”

Ces contrôles de police seront entièrement basés sur les décisions du décret ministériel, a expliqué Paelinck: “Cela signifie que, pour ceux qui en sont exemptés, y compris les frontaliers ou ceux qui voyagent pour des raisons familiales urgentes, il n’y aura pas de problèmes.”

Ces exceptions incluent également «les voyages dans le cadre de la vie quotidienne des municipalités frontalières et des régions frontalières», ce qui pourrait potentiellement conduire à des discussions aux points de contrôle frontaliers, mais Paelinck a expliqué que les régions frontalières «savent parfaitement ce qui fait partie de la vie quotidienne».

Les voyages en Belgique sont toujours autorisés pendant les vacances de carnaval. Les voyages non essentiels à destination et en provenance du pays ont été interdits jusqu’au 1er avril.

Lauren Walker
Le Brussels Times