TF1 et M6 vont racheter la participation de France Télévision dans Salto en cas de fusion

Les groupes de télévision français TF1 et M6 ont conclu un pacte pour racheter la participation de France Télévisions dans Salto, le service de streaming lancé conjointement en 2020, si leur projet de fusion obtient l’approbation antitrust.

Le groupe TF1 et M6, propriété de Bouygues, qui fait partie du groupe RTL détenu par Berteslmann, ont dévoilé leur plan de fusion en mai dernier pour former une puissance médiatique européenne de 4 milliards de dollars. Depuis lors, Delphine Ernotte, qui préside la chaîne publique française France Télévisions, a déclaré qu’elle souhaitait quitter Salto si leur accord aboutissait. Les trois groupes de télévision possèdent Salto à parts égales.

Dans le cadre de l’accord entre TF1 et M6, annoncé jeudi lors de Séries Mania, les deux sociétés vont acquérir la participation de 33% de France Télévisions dans Salto, d’une valeur de 45 millions d’euros. « Le nouveau groupe détiendra alors 100% de Salto, leur permettant de développer un projet de streaming », précisent TF1 et M6.

« Salto restera sous le contrôle conjoint de ses trois actionnaires tout au long de 2022 pour faciliter la poursuite du développement de la plateforme, conformément aux engagements pris dans le cadre de la décision de l’Autorité de la concurrence », ont ajouté TF1 et M6 dans un communiqué conjoint.

Dans le cadre de sa stratégie numérique, France Télévisions cherchera à poursuivre la construction de sa plateforme france.tv si elle quitte Salto, a récemment déclaré Ernotte.

Lors de la présentation de leurs projets l’an dernier, TF1 et M6 avaient déclaré vouloir regrouper leurs activités pour « créer un grand groupe de médias français » et « maîtriser les enjeux d’une concurrence accélérée avec les plateformes mondiales ».

READ  La France va interdire les emballages plastiques pour les fruits et légumes - East Bay Times

Le projet de fusion verrait Bouygues détenir 30% du capital de M6 Groupe et RTL Group conserverait 16% du capital. Nicolas de Tavernost, directeur général de longue date de M6 Groupe, resterait dans la société en tant que président et Bouygues aurait le contrôle exclusif de la société fusionnée, agissant de concert avec RTL Group en tant qu’actionnaire stratégique.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here