Une manifestation verte frappe la République démocratique du Congo avant le sommet sur le climat

Publié le: Modifié:

Kinshasa (AFP) – Des militants du climat ont manifesté vendredi à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo, avant un sommet sur le climat qui se tiendra dans la ville le mois prochain.

Kinshasa accueillera les pourparlers pré-COP27 en octobre, avant le début du sommet principal en Égypte en novembre.

Mais la réunion pré-COP27 intervient après que la République démocratique du Congo a vendu aux enchères 27 blocs de pétrole et de gaz aux enchères en juillet, ignorant les avertissements des écologistes selon lesquels le forage dans les tourbières et les forêts pourrait libérer d’énormes volumes de dioxyde de carbone.

Vendredi, environ 200 manifestants ont défilé à Kinshasa portant des banderoles avec des slogans tels que « Non aux nouvelles énergies fossiles ».

Rose Mathe, une militante climatique de 22 ans, a déclaré que le développement des blocs pétroliers et gaziers contredit la volonté du gouvernement de qualifier la République démocratique du Congo de « pays solution » pour le changement climatique.

#photo1

« Le monde passe à 100% d’énergie renouvelable », a-t-il déclaré, ajoutant que l’extraction du pétrole est destructrice pour l’environnement.

De la taille de l’Europe occidentale, la RDC possède de vastes richesses minérales, y compris d’énormes réserves de cobalt et de lithium qui sont essentielles à la production de batteries.

Les tourbières du bassin du Congo stockent également environ 30 milliards de tonnes de carbone, selon une étude de Nature de 2016. Ce chiffre équivaut à peu près à trois années d’émissions mondiales.

READ  Les dirigeants du G7 entendent travailler pour l'unité sur la reconnaissance des talibans, les sanctions - sources

Le patient Muamba, un militant de Greenpeace Afrique qui a participé à la manifestation, a déclaré à l’AFP que l’essence n’a pas d’avenir.

#photo2

« Nous appelons le gouvernement à annuler ces offres », a-t-il déclaré, faisant référence à la vente aux enchères de pétrole et de gaz.

Le gouvernement de la République démocratique du Congo a déclaré que le forage sera effectué en utilisant des méthodes qui minimisent les dommages à l’environnement. Il a également souligné que l’exploitation du pétrole et du gaz contribuera à diversifier l’économie dépendante de l’exploitation minière.

Selon les données de la Banque mondiale, environ les trois quarts des 90 millions d’habitants de la République démocratique du Congo vivent avec moins de 1,9 dollar par jour.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here