Actualité: Le secrétaire général de l’OTAN et le Premier ministre belge ont discuté du renforcement du lien transatlantique, 4 février 2021

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a rencontré le Premier ministre belge Alexander De Croo au bureau du Premier ministre à Bruxelles aujourd’hui (4 février) pour discuter des liens étroits entre l’Europe et l’Amérique du Nord et l’opportunité de renouveler et de relancer le lien transatlantique.

M. Stoltenberg a remercié la Belgique d’avoir accueilli l’OTAN. Il a également remercié l’armée belge pour son soutien aux efforts civils pendant la pandémie, notamment avec du matériel médical, le transport, les tests et l’aide à la vaccination. « Dans toute l’Alliance, l’armée a joué un rôle essentiel dans la réponse civile au COVID-19 », Il a dit. M. Stoltenberg a déclaré que cela démontrait une fois de plus l’importance d’investir dans la défense pour maintenir la force de nos armées.

Le Secrétaire général a également rappelé les contributions importantes de la Belgique à notre sécurité commune, notamment les contributions à la mission de police aérienne baltique de l’OTAN, aux groupements tactiques multinationaux dans la région de la mer Baltique et à la mission de formation en Afghanistan. Les deux dirigeants ont également discuté de l’initiative OTAN 2030 visant à rendre l’Alliance encore plus forte pour l’avenir et des préparatifs du Sommet des dirigeants de l’OTAN, qui devrait participer plus tard cette année à Bruxelles. Ils ont abordé la coopération de l’OTAN avec des partenaires tels que l’Union européenne. « Je suis fier qu’au cours des dernières années, nous ayons été en mesure de porter la coopération OTAN-UE à des niveaux sans précédent et lorsque l’UE et l’OTAN se tiennent ensemble, lorsque nous travaillons ensemble, nous sommes une force puissante pour la stabilité et la sécurité. », a déclaré le secrétaire général.

READ  Clearpay se lance avec des marchands d'Espagne et de France

Le Secrétaire général a souligné l’importance de la maîtrise des armements et s’est félicité de la prorogation du nouveau Traité START, déclarant: << L'extension du nouveau START ne doit pas être la fin du processus, c'est le début d'un effort visant à renforcer davantage la maîtrise internationale des armements, de sorte qu'à l'avenir nous puissions avoir des accords de maîtrise des armements couvrant plus de systèmes d'armes. Et inclure plusieurs pays. , y compris la Chine ".

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here