Au moins huit inondations sont mortes en Malaisie alors que les efforts de secours échouent

KUALA LUMPUR, 20 décembre (Reuters) – Au moins huit personnes sont mortes dans les inondations qui ont ravagé la Malaisie, ont annoncé lundi les autorités, alors que le gouvernement faisait face aux critiques du public et des législateurs de l’opposition pour ses efforts de sauvetage.

Les inondations sont fréquentes sur la côte est de la Malaisie pendant la mousson annuelle entre octobre et mars, mais les pluies inhabituellement fortes qui ont commencé vendredi ont mis à rude épreuve les services d’urgence à travers le pays.

La Malaisie a mobilisé son armée et d’autres agences de sécurité dans sept États, avec les pires inondations à Selangor, la région la plus riche et la plus peuplée du pays.

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

La police de Selangor a signalé que huit personnes avaient été retrouvées mortes dans les inondations de lundi, selon l’agence de presse officielle Bernama.

Quatre se trouvent à Taman Sri Muda, un quartier du district de Shah Alam, où de nombreuses personnes seraient toujours piégées dans des maisons et des immeubles d’habitation, les efforts de secours ayant été entravés par une pénurie de bateaux et de main-d’œuvre.

Plus de 32 000 personnes déplacées de Selangor ont été déplacées vers des abris temporaires depuis lundi, a déclaré le Premier ministre de l’État sur Twitter.

Mais on ne sait pas combien d’autres restent à renflouer avec des lignes de communication rompues dans de nombreuses parties de l’État.

Les législateurs de l’opposition ont critiqué lundi les autorités pour le retard de leur réponse.

« Ce soir, ce sera la troisième nuit, les gens réclament toujours des bateaux », a déclaré la députée du Parti d’action démocratique Hannah Yeoh aux journalistes au parlement.

« Nous voulons (le gouvernement) activer l’assistance immédiatement pour ne pas retrouver plus de corps. »

Le Premier ministre Ismail Sabri Yaakob a déclaré lundi qu’il avait ordonné à toutes les agences de mener des opérations « plus agressives » pour aider les personnes touchées à Taman Sri Muda.

Sazuatu Remly, 43 ans, habitante de Taman Sri Muda, et sa famille ont été secourus lundi par des amis après avoir été piégés chez eux pendant plus de deux jours.

« L’aide du gouvernement n’est jamais venue pour nous, nous avons juste obtenu l’aide des parents des enfants dont je m’occupais », a-t-il déclaré à Reuters.

« J’espère vraiment que les autorités pourront agir plus rapidement et accorder plus d’attention aux gens ici. »

Inscrivez-vous maintenant pour un accès GRATUIT et illimité à Reuters.com

Reportage de Rozanna Latiff et Ebrahim Harris; Montage par John Geddie

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here