John Herdman assume le rôle de « outsider » de la Coupe du monde alors que le Canada attire la Belgique, la Croatie et le Maroc

L’équipe nationale masculine du Canada a appris son sort lors de la Coupe du monde 2022, et malgré un match nul difficile, le manager John Herdman n’est pas fâché.

Le Canada a atteint Qatar 2022 – sa première Coupe du monde depuis 1986 et sa deuxième – avec style, terminant en tête de l’octogone de la Concacaf devant les États-Unis et le Mexique.

Mais à partir de là, les choses ne feront que se compliquer. Le Canada a été entraîné dans le groupe F aux côtés des demi-finalistes belges de 2018, de la Croatie et du Maroc, finalistes de 2018, qui se sont qualifiés pour ce tournoi avec un record de 100 %, 20 buts marqués et un seul encaissé.

Après le dernier match de qualification du Canada mercredi – une défaite 1-0 contre le Panama – Herdman a insisté sur le fait que son équipe ira au tournoi sans « absolument aucune crainte ». Malgré le tirage au sort, son air reste le même, relevant le défi de jouer contre certaines des équipes les plus fortes du monde.

« Nous voulions ce genre de matchs », a déclaré Herdman après le tirage au sort de vendredi. « On va à la Coupe du monde, il n’y a pas de matchs faciles. Et je pense que n’importe quelle équipe peut battre n’importe quelle équipe n’importe quel jour. Ce n’est qu’un tournoi de football.

READ  Un champion de kickboxing anti-vaxxer qui a refusé de reconnaître qu'il avait Covid décède et a démissionné

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here