John Herdman assume le rôle de « outsider » de la Coupe du monde alors que le Canada attire la Belgique, la Croatie et le Maroc

L’équipe nationale masculine du Canada a appris son sort lors de la Coupe du monde 2022, et malgré un match nul difficile, le manager John Herdman n’est pas fâché.

Le Canada a atteint Qatar 2022 – sa première Coupe du monde depuis 1986 et sa deuxième – avec style, terminant en tête de l’octogone de la Concacaf devant les États-Unis et le Mexique.

Mais à partir de là, les choses ne feront que se compliquer. Le Canada a été entraîné dans le groupe F aux côtés des demi-finalistes belges de 2018, de la Croatie et du Maroc, finalistes de 2018, qui se sont qualifiés pour ce tournoi avec un record de 100 %, 20 buts marqués et un seul encaissé.

Après le dernier match de qualification du Canada mercredi – une défaite 1-0 contre le Panama – Herdman a insisté sur le fait que son équipe ira au tournoi sans « absolument aucune crainte ». Malgré le tirage au sort, son air reste le même, relevant le défi de jouer contre certaines des équipes les plus fortes du monde.

« Nous voulions ce genre de matchs », a déclaré Herdman après le tirage au sort de vendredi. « On va à la Coupe du monde, il n’y a pas de matchs faciles. Et je pense que n’importe quelle équipe peut battre n’importe quelle équipe n’importe quel jour. Ce n’est qu’un tournoi de football.

READ  Marchand tire 1: 58,97 200 IM en tant que deuxième homme le plus rapide de France

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here