Le Français Benjamin Pavard n’a pas « perdu connaissance », affirme l’UEFA

LAUSANNE – L’UEFA a déclaré jeudi que le défenseur français Benjamin Pavard « n’a pas perdu connaissance » lorsqu’il a dirigé son équipe lors de la victoire de son équipe à l’Euro 2020 contre l’Allemagne.

Pavard a déclaré qu’il était « un peu abasourdi pendant 10 à 15 secondes » après s’être battu pour le ballon avec Robin Gosens lors de la victoire 1-0 de la France mardi.

Mais l’UEFA a déclaré que le rapport reçu du médecin de l’équipe de France suggérait que ce n’était pas le cas.

« L’UEFA a reçu des informations détaillées de l’équipe médicale de la FA française sur le déroulement des événements et se félicite que les mesures prises par l’équipe médicale soient conformes au protocole sur les commotions », a déclaré l’instance dirigeante du football européen dans un communiqué.

« Selon les rapports que nous avons reçus du médecin de l’équipe, il semble qu’il n’y ait eu aucune perte de connaissance. »

L’Union mondiale des footballeurs, la FIFPro, avait demandé à l’UEFA pourquoi Pavard était autorisé à continuer à jouer malgré l’annonce de son élimination.

Le joueur de 25 ans a été touché à la tête par le genou de Gosens avant de tomber, faisant rebondir sa tête sur la pelouse, mais a mis fin au match.

« Nous avons reçu la confirmation de l’équipe de France qu’il n’avait pas de commotion cérébrale », a déclaré à la presse le directeur de l’organisation de l’Euro, Martin Kallen.

Pavard a subi un examen par appel vidéo avec un neurologue mercredi et, selon des sources, cette vérification a permis d’écarter d’éventuelles lésions cérébrales.

READ  Le jeune pilote Rutherford fait un pas vers le tour du monde

« Le joueur continuera cependant à être étroitement surveillé dans les prochains jours », a ajouté l’UEFA.

Les 24 équipes du Championnat d’Europe ont signé une « carte de corruption » conçue pour améliorer les soins aux joueurs pendant les matchs.

La loi stipule que les joueurs doivent être immédiatement retirés du terrain s’ils sont soupçonnés d’avoir subi une commotion cérébrale.

AFP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here