Le GP d’Arabie toujours en cours malgré la réunion extraordinaire des pilotes de F1

Le Grand Prix d’Arabie saoudite 2022 avance toujours, malgré l’effort apparent des pilotes de Formule 1 pour forcer un demi-tour aux patrons de la série et à la FIA.

La F1 avait initialement déclaré qu’il y avait un soutien unanime entre les pilotes et les équipes pour l’événement qui se poursuivait comme prévu pour l’instant à la suite d’une attaque au missile par le groupe rebelle yéménite Houthi vendredi sur un dépôt pétrolier Aramco à proximité.

Mais les 20 pilotes sont restés dans le bâtiment d’accueil de la F1 après que les chefs d’équipe, le PDG de la série Stefano Domenicali et le président de la FIA Mohammed Ben Sulayem aient quitté la réunion initiale qui a eu lieu peu de temps après le report de la deuxième séance d’essais libres.

Une réunion de l’Association des pilotes de Grand Prix a ensuite eu lieu, les pilotes poursuivant leurs discussions ensemble pendant plus de deux heures.

Les chefs d’équipe sont revenus peu avant 1h30 heure locale, puis après des entretiens avec les pilotes ils sont partis à l’unisson pour se rendre à la tour de piste tandis que les pilotes restaient ensemble.

La Course comprend que certains pilotes aient exprimé un sérieux malaise quant à la poursuite du Grand Prix dans les circonstances.

Et l’appel dramatique des chefs d’équipe pour de nouvelles discussions suggérait soit que le GPDA était parvenu à un consensus sur le fait que les coureurs ne voulaient pas courir, soit qu’un nombre suffisant d’entre eux poussaient au boycott pour remettre en question la course.

READ  Le Canada interdit la thérapie de conversion, rejoignant une poignée d'autres pays

Le directeur de l’équipe McLaren, Andreas Seidl, a rejoint la réunion des pilotes peu après avec les autres chefs d’équipe.

Suite à de nouvelles discussions impliquant Seidl, le groupe de pilotes a commencé à se disperser, plus de quatre heures après avoir rencontré Domenicali pour la première fois, le directeur du GPDA George Russell se dirigeant vers le bâtiment de la tour de course pour rejoindre les chefs d’équipe.

Alors que les coureurs et les chefs d’équipe commençaient alors à quitter le paddock, il est devenu clair que le résultat pour l’instant était que la course se poursuivrait effectivement comme prévu, suggérant que des assurances suffisantes avaient été fournies pour influencer les coureurs qui avaient été contre.

Aucun de ceux qui ont quitté le circuit n’a voulu commenter les médias encore présents, cependant Sergio Perez a rapidement tweeté qui était « prêt et totalement concentré » pour les qualifications.

La préférence de la F1 pour la poursuite de l’événement est basée sur des renseignements locaux suggérant que le Grand Prix lui-même ne serait pas une cible Houthi et sur l’amélioration des mesures de sécurité autour de la piste.

Merci pour vos commentaires!

Que pensez-vous de cette histoire?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here