Macron loue « l’élan illimité et l’inspiration illimitée » des divas du monde arabe

Publié le:

Les divas du monde arabe ont, au cours du siècle dernier, apporté « une inspiration et une poussée illimitées » à leurs sociétés et à la lutte pour les droits des femmes du Soudan à l’Égypte, a déclaré hier soir le président français Emmanuel Macron.

Le président s’est adressé à l’Institut du Monde Arabe à Paris (IMA) où il visitait le « Plonger, d’Oum Kalthoum à Dalida« , qui se déroule jusqu’au 26 septembre 2021. Il était accompagné de son épouse Brigitte Macron et de l’ancien ministre de la Culture Jack Lang.

« Ce n’est pas un combat venu de l’autre côté de la Méditerranée, ce n’est pas une leçon donnée par d’autres », a ajouté le président.

« A une époque où le conservatisme religieux n’était pas moins présent, il venait de femmes qui prenaient une position politique et la transmettaient à travers leur art. »

Le président s’est arrêté souvent et longtemps devant des vidéos et des photos de chanteurs qui ont suscité la passion des foules à travers le monde arabe et dont les contributions ont été collectées pour l’exposition.

« Cette histoire de dignité et d’égalité doit être racontée encore et encore. J’ai une grande admiration pour la révolution au Soudan, qui s’est déroulée presque sans coup de feu. Elle a été menée en grande partie par des femmes, par des poètes », a-t-elle déclaré, notant que la France peut aujourd’hui aider ces femmes artistes des pays arabes « en leur permettant de créer [and] inventer ».

« C’est ce que nous avons fait avec les femmes yézidies, les femmes soudanaises, en leur offrant l’hospitalité en France, leur permettant d’étudier », a-t-elle déclaré.

READ  Elon Musk demande à Twitter s'il doit vendre son action Tesla de 21 milliards de dollars

Macron a également présidé un dîner à l’IMA avec des participants qui ont pris part au forum des Nations Unies sur l’égalité des sexes.

Organisé à Paris et en ligne, le Forum sur l’égalité entre les générations vise à promouvoir des engagements concrets des États, des organisations de la société civile et des philanthropes pour un « plan global d’accélération » vers l’égalité, autour de diverses questions telles que les violences faites aux femmes, le droit au contrôle de son corps, l’éducation des filles et l’égalité économique.

(avec l’AFP)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here