MoU Oman-Belgique pour développer la coopération sur l’énergie verte

Oman et la Belgique ont signé dimanche un protocole d’accord (MoU) pour collaborer sur un large éventail de questions liées à l’énergie verte.

La signature du protocole d’accord, qui s’est tenue sous les auspices du Dr Mohammed bin Hamad al Rumhy, ministre de l’Énergie et des Minéraux, est basée sur l’accord historique de l’année dernière lié au développement d’un programme d’hydrogène vert à l’échelle mondiale – surnommé HYPORT Duqm – à la ZES de Duqm.

HYPORT Duqm est une initiative conjointe d’OQ Alternative Energy (une division d’OQ – le groupe énergétique intégré du Sultanat) et DEME Concessions of Belgium (qui est un actionnaire clé de Port of Duqm). Récemment, le géant allemand de l’énergie Uniper a également été embauché pour fournir des services d’ingénierie et négocier un accord exclusif pour retirer l’ammoniac vert du projet.

Dans une première phase, le projet HYPORT Duqm développera une centrale à hydrogène vert de 250 à 500 MW dans la zone économique spéciale de Duqm. L’usine devrait entrer en service en 2026 et répondra à la demande mondiale d’hydrogène vert et de ses dérivés. HYPORT Duqm Phase 1 établira une chaîne de valeur complète allant de l’électricité au produit à grande échelle, combinant une intégration technologique unique en son genre avec des économies d’échelle, produisant de l’hydrogène vert et de l’ammoniac vert compétitifs.

De futures expansions sont prévues à des stades ultérieurs, de sorte qu’une nouvelle expansion de la chaîne de valeur transformera Duqm SEZ en un hub d’hydrogène vert à Oman et dans la région au sens large. HYPORT Duqm montre le développement d’une chaîne de valeur complète de l’hydrogène vert, de l’installation jusqu’à 1,3 gigawatt-crête (GWc) de capacité de production d’énergie renouvelable à partir du solaire et de l’éolien (Phase 1), en passant par la production d’hydrogène par électrolyse jusqu’à la synthèse d’ammoniac vert. HYPORT Duqm se connectera au tout nouveau terminal d’exportation, à l’infrastructure de stockage et aux quais liquides du port de Duqm et utilisera le port de Duqm comme passerelle pour fournir des molécules décarbonées compétitives aux utilisateurs du monde entier.

READ  Ligue 1: Saint-Etienne rate le tir parfait contre Angers (0-0)

Annonçant la dernière signature du MoU, le ministère de l’Énergie et des Minéraux a déclaré dans un tweet : « Partant des relations illustres entre le Sultanat d’Oman et le Royaume de Belgique, soucieux de promouvoir et développer la coopération entre eux. Un protocole d’accord a été signé aujourd’hui pour renforcer et développer la coopération entre eux dans le domaine des énergies vertes ».

En plus de collaborer au projet d’ancrage HYPORT Duqm, le « protocole d’accord prévoit également la mise en œuvre de normes pour la certification de l’électricité du réseau vert, l’interaction entre les universités, les instituts de recherche scientifique et le secteur privé des deux pays », a également noté le ministère.

2021 © Tous droits réservés à Oman Establishment for Press, Publication and Advertising (OEPPA) Fourni par SyndiGate Media Inc. (Syndigate.info).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here