Une belle année plus tard, une autre belle année se profile pour le cycliste Kiwi Drummond

La cycliste Michaela Drummond se dirige vers l'Europe pour se préparer à une autre saison de cyclisme.

Christel Yardley / Trucs

La cycliste Michaela Drummond se dirige vers l’Europe pour se préparer à une autre saison de cyclisme.

La cycliste kiwi Michaela Drummond a un œil sur les Jeux du Commonwealth alors qu’elle revient en Europe pour ce qui devrait être une excellente année.

Les femmes de Manawatū ont connu une excellente année l’an dernier, menant les championnats du monde sur route et les championnats du monde sur piste. Ils sont rentrés chez eux en novembre pour une pause et pour assister à certains événements en Nouvelle-Zélande.

Samedi s’envole vers l’Europe. Drummond court pour l’équipe italienne BePink, mais vit à Porto, au Portugal, avec son partenaire.

Elle a déclaré que son plan pour cette année était de faire plus de cyclisme sur piste et qu’elle espérait être sélectionnée pour l’équipe néo-zélandaise d’athlétisme pour se rendre aux Jeux du Commonwealth à Birmingham, en Angleterre, en juillet.

EN SAVOIR PLUS:
* Aaron Gate est de retour sur la bonne voie pour Paris 2024 après sa chute des Jeux olympiques de Tokyo
* Michaela Drummond déprimée entreprend de se remettre sur la bonne voie
* Les coureurs de Manawatū remportent l’or à la Coupe du monde de cyclisme sur piste à Hong Kong

L’équipe des Jeux du Commonwealth est nommée en mai et Drummond a dit qu’il y avait beaucoup de temps pour prouver quelque chose.

« J’ai définitivement du travail à faire et je pense que je peux vraiment le montrer. »

Elle a des courses en Belgique qui lui conviennent et elle espérait aller à Glasgow pour une course à madison avec son compatriote Kiwi Ally Wollaston.

READ  Football : FAS, la fédération française signe un protocole d'accord de trois ans sur le développement du football féminin

Une grande partie de son année l’an dernier a été celle des championnats du monde sur route en Belgique en septembre et des championnats du monde sur piste en octobre en France.

Devoir atteindre un sommet pour deux grands événements en un mois était une demande difficile. Elle a terminé 64e dans la course sur route et a conduit la madison avec Wollaston lors de l’épreuve sur piste, terminant neuvième.

« C’est la première fois que je fais les deux et cela a été très difficile, c’est le moins qu’on puisse dire », a déclaré Drummond. « Je n’ai eu qu’une seule course sur piste toute l’année, donc les championnats du monde sur piste ont été assez difficiles.

« Essayer de revenir en arrière après une très longue saison a été très difficile. Mais j’ai réussi. Je suis allé là-haut en ligne et je l’ai fait. »

Elle était heureuse d’avoir son nom grâce à sa performance lors de l’épreuve sur route, après avoir été en fuite pendant un certain temps.

Une autre course importante pour sa dernière année a été La Vuelta en Espagne en septembre.

« Je n’ai jamais été un [general classification] Chevalier. Dans la première étape, j’ai réussi à rester à l’écart sur un parcours très vallonné.

« J’ai fini par très bien faire sur cette étape. J’ai obtenu ma première place dans le top 12 dans une arrivée sans sprint. C’était vraiment cool. j’ai fini par le finir plutôt bien [general classification] lieu.

« J’en étais assez fier, surtout pour ma première saison européenne. »

Il a dit qu’il avait l’année pour en apprendre davantage sur les courses européennes et se renforcer pour la piste.

READ  Le patron des U20, Richie Murphy, garde ses émotions sous contrôle à l'approche du Grand Chelem

« J’avais l’impression d’être entré en moi-même à la fin de l’année et je suis vraiment excité [this] an. J’ai beaucoup appris et la forme est là, j’espère que la base est là ».

À son retour en Nouvelle-Zélande, il a fait une pause de quatre semaines, puis a participé aux championnats ominum de Nouvelle-Zélande à Cambridge en décembre. Elle a terminé cinquième, mais était satisfaite de sa performance après une préparation limitée.

Elle a également participé aux championnats sur route de Nouvelle-Zélande à Cambridge le week-end dernier, où elle a terminé 12e de la course sur route dans des conditions orageuses.

En raison du vent fort, le parcours a été déplacé vers un parcours plat, ce qui ne lui a pas plu. Ayant travaillé sur sa course de côte, elle n’était pas apte au sprint.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here