Jeux olympiques de Tokyo: le gouvernement britannique reste indécis sur l’offre de Pfizer de vacciner les athlètes

Jeux olympiques de Tokyo: le gouvernement britannique décide toujours d’accepter l’offre de Pfizer d’accélérer les athlètes olympiques pour les vaccins Covid

Jeux olympiques de Tokyo: Le gouvernement britannique décide toujours d’accepter ou non une offre de Pfizer pour accélérer les athlètes olympiques et paralympiques pour les vaccins contre le coronavirus.

Les vaccins ne sont administrés qu’aux Britanniques âgés de 38 ans et plus – bien que cela soit étendu à ceux de plus de 35 ans à partir de la semaine prochaine – les plus jeunes n’étant vaccinés que s’ils ont un problème de santé sous-jacent.

« C’est sensible car la philosophie est basée sur l’âge et cela s’est avéré être la bonne chose », a déclaré le ministre britannique des Sports, Nigel Huddleston.

« L’âge est le facteur le plus important et bien sûr Pfizer s’est porté volontaire pour les Jeux olympiques et nous lui avons demandé. »

Pfizer, qui a développé un vaccin avec BioNTech, a déclaré plus tôt ce mois-ci qu’il ferait don de doses pour inoculer les athlètes et les officiels se préparant pour les Jeux de Tokyo avec les Jeux olympiques reprogrammés qui devraient s’ouvrir le 23 juillet.

Alors que les Jeux olympiques commencent dans moins de 10 semaines, la Grande-Bretagne a pour politique de retarder la deuxième dose jusqu’à 12 semaines pour libérer des vaccins pour plus de personnes.

LIRE AUSSI | JO de Tokyo: le nageur Srihari Nataraj se plaint d’un manque d’entraînement au milieu du bloc à Bangalore

La Grande-Bretagne a annoncé dimanche que plus de 20 millions de personnes avaient reçu les deux doses. Les deux injections de vaccins Pfizer devaient être administrées à trois ou quatre semaines d’intervalle.

« Le lancement du vaccin par le gouvernement a été excellent et, associé au don du CIO du vaccin Pfizer pour les athlètes, nous espérons que tous les athlètes seront vaccinés avant le voyage à Tokyo », a déclaré le président de l’Association olympique britannique, Hugh Robertson.

READ  Cyclisme: le top cinq de la cycliste kiwi Niamh Fisher-Black au Giro d'Italia féminin n'est pas suffisant pour la place dans le premier Tour de France féminin

« Il est important que cela se produise rapidement, pour assurer à nos invités à Tokyo que nous faisons tout ce que nous pouvons pour assurer la sécurité de leur population. »

La Belgique, la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne font partie des pays européens à avoir déjà offert des vaccins aux délégations se rendant à Tokyo.

Le Japon a eu du mal à ralentir les infections avant les matchs et a prolongé l’état d’urgence du coronavirus de six régions, y compris Tokyo, à neuf vendredi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here