Lyon, France – Les décisions du CCF de la session d’été 2021 ont été rendues | La loi d’Estlund, PA

INTERPOL CCF (le Commission de contrôle des archives d’INTERPOL) a commencé à rendre ses décisions dès la dernière session.

La session la plus récente a eu lieu du 28 juin au 2 juillet et la semaine dernière, nous avons commencé à recevoir des décisions. Les nouvelles décisions montrent :

  • Le CCF continue d’examiner en profondeur les réclamations dans les demandes de suppression des notices rouges qu’il reçoit. Les décisions reflètent une compréhension des allégations formulées et une analyse des preuves présentées.
  • La Commission demande également des réponses concrètes aux BCN impliquées dans les affaires. Lorsque la réponse de la BCN consiste en de simples assurances que la procédure correcte a été suivie, la Commission n’est pas satisfaite.
  • Dans les cas où une raison politique est invoquée, le CCF continue de faire preuve de réticence à se prononcer sur une demande fondée uniquement sur ce sujet. Au lieu de cela, il fait une analyse complète de tous les arguments présentés et rend une décision basée sur l’ensemble des circonstances. La décision peut exprimer ou non une appréciation expresse sur la question de la motivation politique.
  • En revanche, lorsqu’une décision peut être rendue sur la base d’un seul argument autre que la motivation politique, la Commission décide sur cette base et refuse d’analyser les autres arguments.

L’approche décrite dans les deux derniers points ci-dessus est similaire à la doctrine de l’annulation constitutionnelle, dans laquelle les tribunaux américains évitent d’interpréter la Constitution comme un moyen d’éviter même des questions controversées ou sensibles, sauf en cas d’absolue nécessité. Lorsque le CCF peut trancher adéquatement une affaire controversée sans éviter de remettre en cause la motivation politique de l’un de ses pays membres, il semble le faire. Dans certains cas, cependant, la nature politique d’une affaire est telle qu’elle doit être traitée ou d’autres raisons de renvoi n’existent pas ou ne sont pas claires. Dans ces situations, le CCF appelle les balles et frappe si nécessaire.

READ  La France lance un satellite de communication militaire de pointe

Comme toujours, les idées et commentaires sont les bienvenus.

[View source.]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here