Royals de Belgique, du Liechtenstein et du Luxembourg à Potsdam pour le sommet germanophone – Royal Central

Le roi Philippe et le Grand-Duc Henri. Photo : Laura Dekkers

Lundi, les chefs d’État des pays germanophones se sont réunis à Potsdam, en Allemagne.

Le groupe comprenait plusieurs membres de la royauté, dont le roi et la reine de Belgique, le grand-duc de Luxembourg et le prince héritier et la princesse du Liechtenstein, ainsi que les présidents d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse.

Selon le Twitter de la monarchie belge, la première journée de travail s’est clôturée par une conférence sur des sujets d’actualité, dont le coronavirus. Le site Internet de la présidence allemande rapporte que la deuxième journée de travail comprendra une table ronde sur le changement climatique, ainsi qu’une conférence de presse conjointe.

Les chefs d’Etat sont arrivés lundi à Potsdam vers 15 heures et ont été accueillis par le président allemand Frank-Walter Steinmeier et son épouse Elke Büdenbender. Un dîner officiel a suivi la conférence.

L’événement est un événement annuel, mais a dû être annulé en 2020 en raison de l’urgence sanitaire mondiale, qui était le sujet de la table ronde d’hier.

Le Roi et la Reine de Belgique et le Grand-Duc de Luxembourg sont des visiteurs réguliers de cet événement.

Le Liechtenstein était le seul comté à avoir envoyé des représentants au lieu de faire voyager le vrai chef de l’État à Potsdam.

La Belgique, le Luxembourg et la Suisse sont germanophones, mais ils ont aussi d’autres langues officielles ; pour la Belgique les langues officielles sont le français, le néerlandais et l’allemand, pour le Luxembourg ce sont le luxembourgeois, le français et l’allemand et pour la Suisse ce sont l’allemand, le français et l’italien.

READ  JP France est un lanceur à surveiller

Les trois autres pays (Liechtenstein, Autriche et Allemagne) ont des dialectes couramment parlés et officiellement reconnus, mais ils ne correspondent pas aux langues officielles du pays.

Malheureusement, il ne ressort pas grand-chose de la conférence de cette année, car une grande partie de la presse est autorisée à y assister en raison de restrictions sanitaires. De plus amples informations seront rendues publiques lors de la conférence de presse de mardi et par le biais de communications provenant de sites officiels.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here