Entreprise de matériaux de construction SigmaRoc a annoncé mercredi les acquisitions de B-Mix Beton et Casters Beton en Belgique pour 13 millions d’euros.

La société cotée AIM a déclaré que, conformément à sa stratégie déclarée, elle avait finalisé les acquisitions de B-Mix Beton, J&G Overslag en Kraanbedrijf et Top Pomping, négociant collectivement sous le nom de B-Mix, ainsi que Casters Beton, de Groep Janssens pour un une contrepartie en numéraire combinée de 13 millions d’euros.

B-Mix, basée à Tessenderlo, et Casters, basée à Genk, exploitent quatre centrales à béton, produisant environ 250 000 mètres cubes par an.

En outre, l’activité de B-Mix comprend des opérations à quai le long du canal Albert qui relie les villes d’Anvers et de Liège et les rivières de l’Escaut et de la Meuse.

SigmaRoc a déclaré qu’au total, les activités ont généré un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros, un EBITDA de 3,3 millions d’euros et un bénéfice net de 1,5 million d’euros pour l’exercice clos le 31 décembre, avec une valeur nette de 5,9 millions d’euros.

Les acquisitions augmenteraient immédiatement son bénéfice sous-jacent et seraient financées par le produit net en espèces de sa collecte de fonds d’actions de décembre.

Suite aux acquisitions et à la création de la marque de granulats Granulats du Hainaut (GDH), comme annoncé par la société le 26 mars, SigmaRoc a déclaré avoir décidé de séparer ses activités européennes de matériaux lourds en deux plates-formes distinctes.

Les Carrières du Hainaut (CDH) continueront d’être une plateforme de pierre à dimension européenne sous la houlette du PDG Christophe Huyghebaert, avec un chiffre d’affaires d’environ 44 millions d’euros par an.

READ  Le Royaume-Uni se prépare pour une campagne de vaccination "historique"

Une nouvelle plateforme intégrée de béton et d’agrégats de construction sera créée pour inclure GDH, Stone Holdings, B-Mix et Casters.

La nouvelle plateforme serait gérée par Emmanuel Maes et Pascal Lesoinne, avec un chiffre d’affaires annuel initial d’environ 36 millions d’euros par an.

SigmaRoc a déclaré que son chiffre d’affaires annuel combiné en Europe continentale passera donc à environ 80 millions d’euros par an.

“La combinaison de B-Mix et Casters est une opportunité très intéressante”, a déclaré le président David Barrett.

“Situées le long des voies navigables clés, les usines combinées bénéficieront d’importantes économies.”

Barrett a déclaré que la province du Limbourg restait également un “marché attractif” pour le béton, avec Anvers et Liège des deux côtés.

“Il s’agit d’une nouvelle étape importante dans l’évolution de nos opérations sur le marché du Benelux.”

Parallèlement aux acquisitions, SigmaRoc a déclaré avoir conclu un accord d’option avec JABO, lui accordant le droit d’acquérir 11 hectares de terrain industriel sur le quai de Tessenderlo, pour 9 millions d’euros.

Le terrain couvert par l’option comprenait environ 260 mètres de quai le long du canal Albert, l’une des routes maritimes nationales les plus fréquentées de Belgique, qui héberge l’activité béton B-Mix, ainsi qu’une zone inutilisée «importante».

Si l’option est exercée, SigmaRoc a déclaré qu’elle continuerait à utiliser environ quatre hectares pour l’activité B-Mix et étudie actuellement des opportunités d’utiliser les terres restantes dans le cadre de sa stratégie d’expansion sur le marché belge.

Si aucune opportunité répondant aux critères d’investissement n’est identifiée, la vente ou l’aménagement de terrains excédentaires serait envisagé.

READ  L'histoire de l'écoute électronique, le procès impossible de Nicolas Sarkozy, Gilbert Azibert et Thierry Herzog

«Nous faisons des progrès solides et rapides avec notre présence au Benelux, ajoutant des activités passionnantes aux deux plates-formes que nous opérons maintenant dans cette région», a déclaré Max Vermorken, directeur général.

“Le potentiel d’expansion reste important avec d’autres ajouts à suivre en temps voulu.”

À 1002 BST, l’action SigmaRoc a augmenté de 5,5% à 79,65p.