PARIS – Le gouvernement français a conclu le plan d’un accord avec la Commission européenne sur un plan de refinancement soutenu par l’État pour aider à renforcer le budget d’Air France-KLM, a déclaré dimanche le ministre des Finances, Bruno Le Maire.

Le Maire, s’adressant à LCI TV, a refusé de commenter le montant en cause. Il a confirmé que le conseil d’administration du groupe de la compagnie aérienne devait se réunir lundi pour discuter et approuver le paquet, car les arrestations ultérieures de coronavirus font des ravages.

Air France-KLM, qui a reçu 10,4 milliards d’euros (12,2 milliards de dollars) de prêts garantis par le gouvernement l’année dernière, a discuté d’un plan de recapitalisation par étapes pour alléger le fardeau de la dette qui en résulte, ont-ils déclaré.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS SUR FOX BUSINESS

Cela impliquera vraisemblablement la conversion d’un prêt de l’Etat français de 3 milliards d’euros en instruments hybrides.

Mais le plan avait été bloqué par des querelles sur les demandes de l’UE qu’Air France renonce aux créneaux de décollage et d’atterrissage de Paris-Orly comme condition.

Le gouvernement français a conclu un projet d’accord avec la Commission européenne sur un plan de refinancement soutenu par l’État pour aider à renforcer le budget d’Air France-KLM, a déclaré dimanche le ministre des Finances, Bruno Le Maire. (Photo par ERIC PIERMONT / AFP

Le Maire a déclaré que la compagnie aérienne avait renoncé à certains créneaux horaires dans les négociations, mais pas aux 24 initialement demandés par Bruxelles, ce qui mettrait Air France au même niveau que ceux vendus par la Lufthansa allemande à Francfort et Munich dans le cadre de son excursion dans la capitale. soutenu par l’État.

READ  Zillow fera désormais des offres en espèces pour les maisons sur la base de ses «Zestimates»

“Cela a été une négociation longue et difficile, mais je pense que nous sommes parvenus à un bon accord avec (la chef de la concurrence de l’UE) Margrethe Vestager”, a déclaré Le Maire.

OBTENEZ L’ENTREPRISE FOX EN DÉPLACEMENT EN CLIQUANT ICI

La France et les Pays-Bas détiennent chacun près de 14% d’Air France-KLM, et l’État néerlandais a eu des entretiens séparés avec l’UE sur la conversion de son prêt d’un milliard d’euros à KLM en dette hybride en échange de concessions de créneaux publicitaires Amsterdam-Schiphol.