Le gouvernement de Pak se rend devant le TLP, une résolution présentée pour expulser l’envoyé français

Cédant aux revendications des islamistes, le gouvernement pakistanais dirigé par Imran Khan a décidé mardi de déposer une résolution au Parlement pour expulser l’ambassadeur de France et annuler toutes les poursuites pénales engagées contre le parti islamique radical interdit TLP après avoir conclu un accord après un marathon. des entretiens.

L’accord est intervenu le lendemain du jour où le Premier ministre Khan a déclaré que l’expulsion de l’ambassadeur de France n’était pas une solution pour arrêter les épisodes de blasphème dans le monde occidental, soulignant que cela ne déclencherait que des épisodes de blasphème dans d’autres pays comme en Occident. liberté d’expression.

«Dans le cadre d’un marathon de pourparlers et d’un accord conclu avec Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP), une résolution sur l’expulsion de l’ambassadeur de France sera présentée mardi à l’Assemblée nationale, a indiqué le ministre dans une vidéo. Déclaration de Sheikh Rashid.

Les affaires contre les travailleurs du TLP, enregistrées avec des allégations de terrorisme, seront également classées. En outre, les noms des dirigeants du TLP du quatrième programme seront également supprimés, a déclaré Rashid.

L’expulsion de l’ambassadeur de France est l’une des quatre principales revendications du parti islamiste radical, qui a été interdit la semaine dernière après que ses membres aient organisé de violentes manifestations anti-françaises à travers le pays.

Lundi, la session de l’Assemblée nationale a été ajournée pour se réunir à nouveau le 22 avril. Cependant, peu de temps après la déclaration du ministre, une session de la chambre basse du Parlement a été convoquée en fin d’après-midi.

Quelques heures plus tard, une résolution a été présentée à l’Assemblée nationale pour l’expulsion de l’ambassadeur de France du Pakistan sur la question des caricatures blasphématoires publiées dans le pays européen.

READ  Le nombre de patients COVID-19 en USI française diminue à nouveau

Cher lecteur,

Business Standard a toujours travaillé dur pour fournir des informations et des commentaires à jour sur les développements qui vous intéressent et qui ont des implications politiques et économiques plus larges pour le pays et le monde. Vos encouragements et vos commentaires constants sur la façon d’améliorer notre offre n’ont fait que renforcer notre détermination et notre engagement envers ces idéaux. Même pendant ces moments difficiles résultant de Covid-19, nous restons déterminés à vous tenir informés et à jour avec des nouvelles crédibles, des opinions faisant autorité et des commentaires incisifs sur les questions d’actualité pertinentes.
Cependant, nous avons une demande.

Alors que nous luttons contre l’impact économique de la pandémie, nous avons encore plus besoin de votre soutien afin de pouvoir continuer à vous offrir un contenu de plus grande qualité. Notre modèle d’abonnement a reçu une réponse encourageante de la part de nombreux d’entre vous qui se sont abonnés à notre contenu en ligne. Un abonnement plus élevé à notre contenu en ligne ne peut que nous aider à atteindre nos objectifs de vous offrir un contenu encore meilleur et plus pertinent. Nous croyons en un journalisme libre, juste et crédible. Votre soutien par le biais de plusieurs abonnements peut nous aider à pratiquer le journalisme dans lequel nous nous engageons.

Soutenir un journalisme de qualité e souscrire à Business Standard.

Editeur numérique

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here