L’Inde, l’Australie et la France appellent à l’égalité d’accès aux vaccins Covid-19

L’Inde, la France et l’Australie ont déclaré qu’un accès juste et équitable à des vaccins et traitements Covid-19 sûrs et abordables dans le monde sera crucial pour le rétablissement collectif de la pandémie, en particulier pour les personnes des pays les plus vulnérables.

Les trois pays se sont également engagés lors de leur premier dialogue ministériel trilatéral à travailler ensemble pour parvenir à un Indo-Pacifique libre, ouvert, inclusif et fondé sur des règles, et à défendre la liberté de navigation, le règlement pacifique des différends, les valeurs démocratiques et le respect de la souveraineté territoriale. et l’intégrité.

Le ministre indien des Affaires étrangères S Jaishankar, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et la ministre australienne des Affaires étrangères Marise Payne se sont rencontrés mardi soir à Londres en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7. Les pourparlers ont eu lieu en personne avant que la délégation indienne ne commence à s’isoler après que deux membres aient été testés positifs.

Le dialogue ministériel trilatéral devait initialement se tenir à New Delhi en marge du dialogue Raisina, mais a été reporté après que Payne a suspendu sa visite en Inde en raison d’une vague massive d’infections à coronavirus en Inde.

Lire aussi | Les États-Unis soutiennent le projet de l’Inde de renoncer au brevet sud-africain du vaccin Covid-19

Tout en discutant des moyens d’améliorer la coopération trilatérale pour relever les défis liés à la pandémie, les trois ministres des Affaires étrangères ont appelé à << un accès juste et équitable à des vaccins et traitements Covid-19 de haute qualité, sûrs, efficaces et abordables dans le monde >>, selon une déclaration conjointe publié mercredi.

READ  French Open devrait avoir plus de matchs nocturnes féminins: Billie Jean King

Cela, ont-ils déclaré, sera un facteur central du relèvement collectif, en particulier pour les personnes en situation de vulnérabilité, y compris les femmes et les filles dans les pays les plus vulnérables, en particulier en Afrique.

La partie indienne a remercié la France et l’Australie pour leur soutien à la réponse de l’Inde à Covid-19, et les ministres ont également reconnu la contribution de l’Inde à la livraison de vaccins à divers pays, bilatéralement et par le biais de mécanismes multilatéraux tels que le centre COVAX soutenu par l’OMS.

La France et l’Australie ont accéléré une gamme d’équipements, y compris de grandes usines de production d’oxygène, des concentrateurs d’oxygène et des ventilateurs, pour aider l’Inde à faire face à de graves pénuries d’oxygène, les infections quotidiennes ayant franchi le seuil des 400000 ces derniers jours.

Les trois ministres sont convenus d’approfondir la coopération sur la sûreté et la sécurité maritimes dans l’Indo-Pacifique et se sont félicités de la tenue d’un séminaire trilatéral d’échange d’informations sur la sensibilisation au domaine maritime au Centre de fusion d’informations de l’Inde pour la région de l’océan Indien, où la France et l’Australie ont agents de liaison affectés. Les trois parties ont également encouragé l’échange d’informations entre les agences humanitaires et de secours en cas de catastrophe des trois pays.

Lire aussi | La Chine suspend le dialogue économique avec l’Australie alors que les relations se rétrécissent

Les ministres ont également souligné l’importance d’une approche coordonnée pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), qu’ils ont décrite comme un « problème transfrontalier et transnational affectant la durabilité biologique des stocks de poissons pertinents et les moyens de subsistance des pêcheurs … et côtiers. communautés des pays en développement « .

READ  Kantar : L'optimisme économique porte les valeurs de la marque à des niveaux records

Les trois parties ont également convenu que la crise du Covid-19 avait démontré la nécessité de disposer d’institutions multilatérales fortes, soutenues par l’ouverture, la responsabilité et l’équilibre qui puissent produire des résultats pour tous les pays. Ils ont déclaré qu’ils étaient attachés à un multilatéralisme réformé et centré sur l’ONU et l’Australie et la France ont réitéré leur soutien à l’adhésion permanente de l’Inde au Conseil de sécurité de l’ONU.

Les ministres se sont également engagés à intensifier la coordination au sein des institutions multilatérales telles que l’Organisation mondiale de la santé, les organes de normalisation et le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Ils ont également décidé de travailler en étroite collaboration avec le G20, en mettant l’accent sur la reprise économique et la réponse à Covid-19.

Dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, les ministres sont convenus de collaborer à la prochaine conférence ministérielle << Pas d'argent pour le terrorisme >> et ont souligné l’importance de la coopération pour faire face aux risques de sécurité internationale résultant d’activités cybernétiques malveillantes et faire en sorte que les technologies critiques pour des intérêts communs en matière de sécurité et la prospérité est conçue et développée conformément à la sécurité publique et aux valeurs démocratiques.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here